>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Montre Rotonde de Cartier Astrotourbillon Squelette
Nouveautés

Montre Rotonde de Cartier Astrotourbillon Squelette

lundi, 01 décembre 2014
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Créé par Cartier en 2010, l’Astrotourbillon a fait l’objet de nombreuses recherches horlogères depuis sa conception. À travers cette montre au cadran spectaculaire, il s’impose aujourd’hui comme l’une des complications horlogères emblématiques de la collection de Haute Horlogerie Cartier.

Naissance et évolution de l’Astrotourbillon

En 2010, avec la montre Rotonde de Cartier Astrotourbillon, Cartier propose une nouvelle vision de la conception traditionnelle du tourbillon. Pour la première fois, cette complication ne se limite plus uniquement à sa seule fonction technique, qui consiste à garantir une meilleure chronométrie et à réduire les effets de la gravité, mais elle participe à part entière de l’esthétique de la montre. En effet, contrairement au tourbillon classique qui opère une rotation sur lui-même, l’Astrotourbillon se distingue par sa cage allongée qui permet au balancier d’effectuer un tour de cadran en une minute, marquant ainsi les secondes, et évoquant un astre.

En 2012, fort des recherches menées par le programme d’innovation des montres concept ID One et ID Two, qui explorent, entre autres, les performances de matériaux inédits en horlogerie, Cartier décide d’utiliser le cristal de carbone pour l’Astrotourbillon qui devient ainsi le premier mouvement Cartier commercialisé à bénéficier de ce véritable progrès technique.

2014 : l’essence même de l’Astrotourbillon

C’est en sculpteur de formes que Cartier aborde cette nouvelle interprétation de l’Astrotourbillon. Entièrement mis à nu, dégagé de tout autre mécanisme pour passer au premier plan, celui-ci a été repensé et réalisé selon les règles les plus strictes de la justesse des proportions, de l’harmonie et de l’équilibre. À l’origine, il y a une intention esthétique, un parti pris créatif osé, qui vise à mettre en valeur la structure du mouvement, afin que celui-ci « disparaisse » derrière les imposants XII et le VI du cadran, véritable signature Cartier. Libérer cet espace permet aux horlogers de la Maison de mettre l’Astrotourbillon en majesté, et de démultiplier l’amplitude de sa rotation.

Elle est au cœur des grands défis relevés par la Haute Horlogerie Cartier.
Le XII et le VI, signature horlogère Cartier

Intégralement squelettée, la platine du mouvement 9461 MC repose sur ces deux seuls chiffres romains. Dans cette architecture unique, ces ponts structurent avec puissance le calibre dont ils définissent l’apparence et soutiennent la construction.

Une rotation en apesanteur pour l’Astrotourbillon

Aérienne dans sa structure, cette architecture l’est aussi par la cage de son tourbillon. Sa forme allongée augmente en effet l’amplitude de sa trajectoire et évoque le parcours d’un objet céleste gravitant dans l’espace. À la croisée du progrès technique et d’une vision artistique audacieuse, la montre Rotonde de Cartier Astrotourbillon Squelette cristallise les ambitions de la Maison : tout à la fois créative, innovante, tant du point de vue technique qu’esthétique, elle est au cœur des grands défis relevés par la Haute Horlogerie Cartier. Elle réalise aujourd’hui le double exploit de concentrer le mouvement sous une apparence quasi-sculpturale et de déployer généreusement la trajectoire orbitale de cette complication unique : l’Astrotourbillon.

Haut de page