>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Montres à complications : l’audace l’emporte
Nouveautés

Montres à complications : l’audace l’emporte

lundi, 14 janvier 2019
fermer
Editor Image
Fabrice Eschmann
Journaliste indépendant

“Il faut se méfier des citations sur Internet !”

« Une grande histoire aux multiples auteurs : ainsi en est-il de la vie. Ainsi en va-t-il aussi de l’horlogerie. Sans rencontres, point d’histoire. »

Lire plus

CLOSE
8 min de lecture

Deux écoles se sont détachées ces dernières années dans le paysage de la Haute Horlogerie : les traditionalistes et les audacieux. En 2019, les seconds semblent prendre l’avantage. Pour preuve, cette sélection de nouveautés à complications du SIHH qui incarnent toutes un certain renouveau.

A. Lange & Söhne Zeitwerk Date

En 2009, A. Lange & Söhne présentait pour la première fois le modèle Zeitwerk, sa première montre mécanique à affichage digital sautant. Dix ans plus tard, la marque de Glashütte équipe cette pièce d’un nouveau calibre de manufacture à remontage manuel, doté d’une fonction supplémentaire. Un anneau en saphir placé en périphérie du cadran indique en effet la date au moyen d’un petit curseur coloré en rouge. Placé sous l’anneau, celui-ci avance d’un cran tous les jours à minuit. Un indicateur de réserve de marche et une petite seconde complètent l’affichage.

Zeitwerk Date © A. Lange & Söhne
Zeitwerk Date © A. Lange & Söhne
Baume & Mercier Clifton Baumatic Calendrier Perpétuel

Baume & Mercier se place sur le segment du luxe accessible. Cependant, la maison créée en 1830 possède un grand savoir-faire. Pour le prouver, elle a présenté ces dernières années quelques pièces exceptionnelles comme la Clifton 1892 Tourbillon Volant (2014) ou la Clifton Pocket Watch Répétition 5 minutes (2015). Ce nouveau calendrier perpétuel s’inscrit dans cette lignée. Présenté l’an dernier, le calibre Baumatic est ici associé à un module de quantième perpétuel. Doté d’un boîtier en or rouge, ce modèle antimagnétique a une autonomie de 5 jours et ne nécessite un entretien que tous les 7 ans.

Clifton Baumatic Calendrier Perpétuel © Baume & Mercier
Clifton Baumatic Calendrier Perpétuel © Baume & Mercier
Bovet 1822 Récital 21

En 2016, Bovet 1822 présentait le tourbillon Shooting Star, premier garde-temps d’une collection exclusive dédiée à l’astronomie. Suivirent les tourbillons Astérium et Grand Récital, respectivement en 2017 et 2018. Cette Récital 21 reprend le même boîtier « écritoire », une architecture qui a permis de diversifier les types d’affichage. Ici, à l’exception du quantième perpétuel indiqué par un index rétrograde rayonnant autour des heures et des minutes, ce sont des disques qui affichent les jours et les mois dans des guichets verticaux, respectivement à 12 h et 6 h, ainsi que le cycle bissextile dans un guichet circulaire à 3 h. Cette pièce, qui affiche une autonomie de 5 jours, est disponible en titane ou en or rouge.

Récital 21 © Bovet 1822
Récital 21 © Bovet 1822
DeWitt Academia Hour Planet

Il y a quelque temps, DeWitt opérait un repositionnement stratégique en divisant ses références par trois et en réduisant ses collections. Ce nouveau modèle est le résultat de ces réflexions. Technique et esthétique, il revient à l’essence même de la marque, qui se veut un « inventeur de machines mécaniques ». Une chaîne de 192 composants entraîne le globe terrestre à raison d’un tour par jour. Une animation qui s’accompagne d’une indication jour/nuit et d’une seconde aiguille GMT rouge. Le boîtier en titane noir affiche un beau diamètre de 46 mm.

Academia Hour Planet © DeWitt
Academia Hour Planet © DeWitt
Greubel Forsey Balancier Contemporain

En 2017, Greubel Forsey dévoilait un balancier de conception exclusive, qui se distinguait par son grand diamètre de 12,6 mm. Pour permettre un ajustage du moment d’inertie tout en finesse afin d’obtenir de meilleures performances chronométriques, la serge était dotée de six vis réglantes en or. Cet organe réglant a été initialement lancé dans une édition limitée dénommée Balancier, avec un boîtier asymétrique de 43,5 mm de diamètre et 13,94 mm d’épaisseur. Ce Balancier Contemporain réinterprète la composition de 2017 dans un volume plus compact de 39,6 mm de diamètre et 12,21 mm d’épaisseur. Loin d’une simple réduction d’échelle, cette version est un nouveau défi architectural.

Balancier Contemporain © Greubel Forsey
Balancier Contemporain © Greubel Forsey
Hautlence HL Vagabonde Tourbillon

Hautlence revient en 2019 avec un nouveau modèle HL Vagabonde, muni cette fois d’un tourbillon. Comme ses aînées, cette pièce met en rotation trois disques. Le premier, au centre, porte les chiffres des minutes et tourne à la vitesse d’un tour par heure. En périphérie, trois autres assiettes pivotent les unes après les autres, dévoilant à tour de rôle le chiffre de l’heure en cours. À 6 h enfin, virevolte un tourbillon volant une minute muni d’un double spiral dont tous les composants sont produits en interne par Precision Engineering AG, la société sœur de Hautlence.

HL Vagabonde Tourbillon © Hautlence
HL Vagabonde Tourbillon © Hautlence
Hermès Arceau L'Heure de la Lune

Sur cette nouveauté 2019, deux compteurs mobiles affichant l’heure et la date survolent le cadran, masquant ou révélant simultanément les deux disques de la lune – en fait les lunaisons des hémisphères Nord et Sud. Cette danse contemporaine est chorégraphiée par un module développé exclusivement pour Hermès, lequel fait l’objet d’un dépôt de brevet. Détail amusant : à 12 h, la lune cache un cheval, emblème de la maison. Ce garde-temps est réalisé en deux séries limitées à 100 exemplaires, l’une avec cadran en météorite, l’autre en aventurine incrustée de nacre.

Arceau L’heure de la Lune © Hermès
Arceau L’heure de la Lune © Hermès
H. Moser & Cie Swiss Alp Watch Concept Black

En 2016, H. Moser & Cie lançait la Swiss Alp Watch, une montre mécanique dans un boîtier ressemblant étrangement à celui de l’Apple Watch. Volontiers provocatrice, la marque présente cette année un modèle de la même collection, mais sans aiguille, avec un écran noir pour tout cadran. Seul un tourbillon à 6 h trahit la présence d’un mouvement mécanique à l’intérieur de la boîte. Pour connaître l’heure, il faut ici tendre l’oreille. En effet, c’est le levier d’une répétition minutes qu’il faut armer pour savoir l’heure. Pour amplifier le son, un travail conséquent a été réalisé sur la boîte, dont la carrure a dû être évidée au maximum afin de ménager un espace suffisant pour créer une caisse de résonance.

Swiss Alp Watch Concept Black © H. Moser & Cie
Swiss Alp Watch Concept Black © H. Moser & Cie
Ressence Type 3W

La plus belge des marques helvétiques présente la Type 3W – pour « white ». Lancé en 2011, le concept du designer industriel anversois Benoît Mintiens est des plus fous : un premier compartiment, dans le fond de la boîte, contient au sec un mouvement d’horlogerie ; un second compartiment, dans la partie supérieure, est entièrement rempli d’huile et abrite le module d’affichage ROCS – pour « Ressence Orbital Convex System ». Ce mécanisme breveté se compose de disques et de cadrans qui gravitent continuellement les uns autour des autres. Pour faire le lien entre les deux, une transmission magnétique a été imaginée, connectant plusieurs micro-aimants les uns aux autres.

Type 3W © Ressence
Type 3W © Ressence
Speake-Marin Répétition Minutes Tourbillon Volant « Légèreté »

Cette nouveauté, qui est la première répétition minutes carillon au monde à être logée dans une boîte en saphir, vient enrichir la collection Haute Horlogerie de Speake-Marin. Une fois armé, le mécanisme sonne les heures avec un marteau, les quarts à l’aide de trois marteaux, les minutes avec un autre marteau. Dans le même temps, une animation qui fait virevolter le chiffre « XII » se met en marche. Le tout est rythmé par un tourbillon volant 60 secondes à 6 h.

Répétition Minutes Tourbillon Volant « Légèreté » © Speake-Marin
Répétition Minutes Tourbillon Volant « Légèreté » © Speake-Marin
Ulysse Nardin Freak X

La fin d’une époque, dirons les puristes ! La Freak d’Ulysse Nardin retrouve quelque peu de sa normalité : ce nouveau modèle abandonne la lunette réglante emblématique de la collection, au profit d’une traditionnelle couronne. Une concession qui permet de réduire sensiblement la complexité de ce mouvement baguette carrousel, lequel reste visuellement très attractif. Entièrement apparente, la mécanique tout entière entre en rotation afin d’indiquer les heures et les minutes. Un ballet rythmé par un impressionnant balancier extra-large en silicium équipé de blocs d’inertie en nickel et de microlames de stabilisation. La Freak X se décline en titane, en or rose, en DLC noir et en Carbonium – nouveau matériau aéronautique extrêmement léger et durable.

Freak X © Ulysse Nardin
Freak X © Ulysse Nardin
Haut de page