>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Montres vintage, décryptage
Interview

Montres vintage, décryptage

mardi, 09 mai 2017
Fermer
Editor Image
William McNish
Planneur stratégique chez RE-UP

“Il n’y a rien d’aussi beau que l’étincelle qui brille dans les yeux d’une personne à l’énoncé d’un sujet qui la passionne !”

Une étincelle novatrice doublée d’un esprit analytique : le duo gagnant !

Lire plus

CLOSE
10 min de lecture

Kristian Haagen, un homme qu’on ne présente plus. Depuis sa première publication dans un journal national en 1998, il s’inscrit en tant que véritable expert de la Haute Horlogerie. Entretien.

Journaliste et écrivain, conférencier, conseiller de ventes aux enchères, Kristian Haagen est aussi l’un de nos influenceurs préférés. Nous ne pouvions penser à qui que ce soit d’autre pour décrypter la tendance vintage qui déferle sur le monde de la Haute Horlogerie.

Dites-nous-en plus sur vous et sur votre expertise.

J’ai toujours eu un intérêt pour les montres et ce, depuis mon plus jeune âge. J’adorais tourner les pages du National Geographic dont nombre de publicité provenaient de Patek Philippe, Rolex, Omega et Seiko. A l’époque, cela a eu un effet important sur moi car la plupart des explorateurs, aventuriers, grimpeurs à la base des reportages présentés dans le magazine portaient également des montres Rolex et Omega. Elles constituaient un élément essentiel de l’équipement de ces pionniers. Et moi, je rêvais devenir l’un d’eux. Je n’avais alors que six ou sept ans, mais les montres étaient déjà un objet essentiel à mes yeux. En termes d’expertise, je suppose que le fait d’avoir eu des milliers de montres entre les doigts m’a permis de construire une solide connaissance. Ce qui me permet d’occuper un poste intéressant dans le département dédié aux montres chez Bruun Rasmussen Auctioneers.

Il y a un gros débat autour de la définition du vintage. A votre avis, qu’est-ce qu’une montre vintage ?

Si nous devons parler de « vrai vintage », une bouteille vieille d’un siècle l’exprime à merveille. Mais lorsqu’on parle de montres vintage, il y a une vraie discussion dans le milieu de l’horlogerie. Certains prétendent même que leur Rolex Submariner de 1994 est une « montre vintage » simplement parce qu’elle n’est plus produite. Je me rappelle d’un moment passé avec les représentants de Patek Philippe il y a deux ans. Je portais alors ma référence 5960 en or rose. Quand on a abordé le fait que ce modèle en particulier n’était plus en production, on m’a dit que je portais une montre vintage ! A mon sens, il ne suffit pas qu’une montre ne soit plus en production pour être considérée comme vintage. Sont «vintage » les montres des années 1930 à 1960, tout simplement parce qu’elles sont vieilles. Les montres datant d’après les années 70 ne le sont pas. Probablement parce que je suis né dans les années 70 et que je détesterais qu’on dise de moi que je suis vintage ! (rires)

Pensez-vous que la tendance vintage soit saine pour l’industrie ?

Je n’ai aucun problème avec le fait que les entreprises exploitent d’anciennes tendances. Le passé est riche d’innovations et de très bons designs. On ne peut certainement pas espérer que les consommateurs s’émerveillent chaque fois qu’on sort un nouveau matériau en provenance de l’industrie spatiale. Il y a quelque chose de cool dans le passé horloger qui est rempli de magnifiques montres instruments. Les montres sont faites pour servir une cause. Et si l’on veut raconter une histoire en redonnant vie à ces modèles, c’est très bien, pour autant que cela soit bien fait. Regardez Omega qui vient de sortir une incroyable trilogie avec une réédition des Seamaster, Railmaster et Speedmaster de 1957.

Préféreriez-vous une réédition ou une montre originale ?

Posséder une montre originale est bien entendu plus cool. Mais avoir les deux est absolument génial. Il faut aussi tenir compte du fait que toutes les vieilles montres ne peuvent pas être réparées car certains composants originaux ne sont plus disponibles et nécessitent une expertise précise. Une nouvelle montre est en revanche faite pour être portée quotidiennement. Évidemment, posséder une Heuer Monaco de 1969 ou une TAG Heuer Monaco de 2017 sont deux choses bien différentes. En ayant les deux, cela permet de célébrer l’Histoire de ce modèle emblématique. Donc pour vous répondre brièvement : j’aime autant avoir les deux.

Quelle est votre réédition vintage favorite de 2016-2017 ?

J’ai déjà mentionné la Trilogie Omega et je n’ai eu d’yeux que pour elle durant Baselworld 2017. Cependant, Longines me donne également le sourire chaque année avec une production « historique » qui vend du rêve. Il ne s’agit pas seulement de la montre à Angle Horaire mais aussi de modèles vintage qu’on n’attendait pas forcément. Regardez la Heritage 1945 que Longines a ressorti cette année, inspirée par Benjamin Clymer de Hodinkee, ou encore la sublime Big Eye Chronograph de 1970. Deux montres incroyables que peu de gens connaissent. Tudor mérite aussi d’être mentionné car je pense que le succès actuel se forge sur les modèles Heritage et ce, depuis le lancement de la Heritage Chronograph en 2010. Plus spécifiquement, la collection Black Bay, inspirée de la montre de plongée Tudor des années 1960, représente très bien leur production historique. Chaque fois qu’un nouveau modèle de cette collection sort, j’ai bien envie de l’acheter. Jusqu’ici, je n’ai que la Black Bay Black.

Possédez-vous des montres vintage ?

Je ne possède aucune nouvelle Rolex. Celles que j’ai sont des modèles sport des années 1960-1990 dont la production a été suspendue : une GMT-Master de 1968, une Cosmograph de 1964 et une Sea-Dweller de 1994. De toutes celles-là, ma préférée est la GMT-Master de 1968 référence 1675. La raison pour laquelle j’y tiens autant, c’est que le précédent propriétaire de cette montre est l’un de mes plus grands héros, Jan Stage. Il était correspondant de guerre et agent des services secrets cubains. Il voulait la même montre que portaient Fidel Castro et le Che. Voilà pourquoi il a choisi la GMT-Master. J’ai été contacté par sa femme après sa mort car elle avait vu une émission où je présentais ma collection de montres. Elle avait alors remarqué que je n’avais pas encore ce modèle et s’est demandé si cela pouvait m’intéresser. Ce qu’elle ne savait pas, c’est que j’étais un fan éperdu de son défunt mari depuis longtemps. Alors posséder l’une de ses montres était…, vous savez bien, complètement fou ! De son côté, elle était ravie de savoir que cette montre irait à un admirateur de son mari qui prendrait soin d’elle. J’ai aussi quelques anciennes Breitling, IWC et Omega.

La Rolex GMT-Master 1969 de Kristian Haagen, sur le livre de son ancien propriétaire, Jan Stage
Selon vous, quelle influence exercent les réseaux sociaux, Instagram en particulier ?

Instagram est un média fantastique pour susciter la tentation visuelle immédiate. Les gens réagissent instantanément à une belle photo de montre. L’avantage des montres vintage est qu’elles sont pour la plupart très esthétiques. Cela fonctionne plutôt bien sur Instagram. Toutes les maisons de ventes aux enchères adorent observer la réaction que suscitent la photo d’une belle pièce qu’elles vont proposer à l’encan. En ce qui me concerne, le fait de partager mes propres pièces sur Instagram a permis à Bruun Rasmussen de faire monter les enchères très fortement aux quatre coins du monde. Cela signifie clairement qu’Instagram est un outil important pour les ventes aux enchères à grande échelle.

Dans quelles montres pensez-vous que les nouveaux collectionneurs devraient investir ?

Avant de commencer une collection, il faut socialiser avec les collectionneurs expérimentés. Il faut écouter religieusement tout ce qu’ils disent ! Il faut suivre les ventes aux enchères partout à travers le monde, passer des heures sur les forums de discussion. Ensuite, après plusieurs années, oubliez toutes les guerres d’ego et commentaires sur les forums et faites-vous votre propre idée. Commencez à collectionner des pièces qui ont une signification pour vous. Ne vous inquiétez pas de savoir ce qu’en pensent les acquéreurs aguerris. Peut-être que vous commencerez par collectionner des montres de votre année de naissance. Peut-être que vous commencerez en collectionnant des montres Mickey Mouse ou que vous irez en quête de chaque montre portée par les seconds gagnants de X-Factor. Suivez votre cœur et votre portefeuille. Plus le temps passera, plus vous enrichirez vos connaissances. Vous ferez vos propres erreurs et vous gagnerez vos premières victoires. Ce sera peut-être scabreux mais je vous garantis que ce sera surtout très chouette. Et c’est ce qu’il y a de plus important dans le fait de collectionner : s’amuser ! Voilà donc ma réponse en peu de mots : créez une collection qui vous fait sourire.

Pensez-vous que les rééditions sont un investissement pertinent ?

Ne parlons pas d’investissement. Les investissements sont pour les professionnels. Cela dit, seules quelques rééditions maintiennent leur valeur après que la frénésie d’une nouvelle réédition ait pris le pas lors du prochain salon.

Quelle est la chose la plus extraordinaire que vous ayez vue se produire lors d’une vente aux enchères ?

C’était quand Bruun Rasmussen Auctioneers a présenté une première exécution Heuer Autavia en 2016. Elle a été offerte juste avant que la première Autavia décolle réellement. La guerre des enchères sur ce modèle a été intense. Il y avait en effet une rangée entière de collectionneurs Heuer qui ne me quittaient pas des yeux, d’autant qu’au téléphone, un enchérisseur ne lâchait pas prise. C’est d’ailleurs lui qui a finalement eu gain de cause. Toute la salle a applaudi au moment du dernier coup de marteau. Dans ces moments-là, je ne pourrais espérer avoir un meilleur job.

Zenith Pilot Extra Special 40 mm
BaselWorld
Raz-de-marée vintage
jeudi, 30 mars 2017
7 min de lecture
10
OMEGA Speedmaster “Speedy Tuesday” Limited Edition 2'012
Modes & Tendances
Le succès du vintage ne fait que commencer !
jeudi, 12 janvier 2017
Ilias Yiannopoulos
7 min de lecture
5
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5