>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Nouveau cap pour Ulysse Nardin ?
Nouveautés

Nouveau cap pour Ulysse Nardin ?

dimanche, 12 novembre 2017
Fermer
Editor Image
Marie de Pimodan-Bugnon
Journaliste indépendante

“Il faut absolument être moderne.”

Arthur Rimbaud

De la passion, beaucoup de curiosité et une bonne dose d’émerveillement ! La recette essentielle pour raconter les mille et une facettes de l’horlogerie…

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture

À la barre d’Ulysse Nardin depuis trois mois, Patrick Pruniaux a levé le voile en avant-première sur trois des nouveautés qui occuperont le haut de l’affiche au prochain SIHH. Classiques, vraiment très classiques ! Et après ? Il promet déjà un salon genevois placé sous le signe de « la modernité et l’innovation ».

De l’Apple Watch à l’une des plus anciennes manufactures horlogères, du soleil californien de Cupertino aux brumes glaciales du Locle, n’y aurait-il finalement qu’un pas ? Un tout petit pas que Patrick Pruniaux a franchi fin août dernier pour prendre la barre d’Ulysse Nardin à la place de Patrick Hoffmann. Un Patrick en remplaçant un autre, un changement de cap semblait s’annoncer à la tête de la pépite horlogère du groupe Kering. Il n’en est rien, tout du moins pour le moment. Ce transfuge d’Apple, rompu aux codes du luxe et de l’horlogerie traditionnelle après quelques années passées à la vice-présidence global sales & retail de TAG Heuer et au comité exécutif de la marque, poursuit sur le même bord mais annonce d’ores et déjà une « accélération dans l’innovation ». Dans le sillage de son prédécesseur, en attendant le prochain Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH), dont il promet qu’il sera placé sous le signe de « la modernité et l’innovation », le dynamique CEO, aussi à l’aise dans ses baskets blanches que dans l’exercice des interview qu’il enchaîne au rythme effréné d’un « speed dating », lève le voile sur trois nouveautés « axées volontairement sur l’aspect historique et traditionnel d’Ulysse Nardin ».

Après la Marine Torpilleur lancée quelques mois plus tôt, la Marine Torpilleur Military revisite le design emblématique des chronomètres de marine prisés par les capitaines dans le courant du XIXe siècle et au début du XXe. Sensiblement modernisé avec sa carrure en acier de 44 mm aux finitions sablées, ce concentré d’histoire, cadencé par un mouvement maison équipé d’un échappement à ancre en silicium et certifié COSC, se décline en deux versions limitées à 300 exemplaires. La première présente un cadran blanc cassé assorti à un bracelet en cuir brun clair. La seconde propose un joli contraste entre le noir du cadran et les chiffres arabes orange ou encore les aguilles luminescentes.

Torpilleur Military © Ulysse Nardin
Torpilleur Military © Ulysse Nardin
Tradition tout feu tout flamme

La deuxième nouveauté appelée à ouvrir le bal des tendances 2018 s’inscrit là aussi dans la continuité. Avec la Marine Tourbillon Grand Feu Bleu, Ulysse Nardin fait une démonstration magistrale de son savoir-faire, tant dans le domaine technique que dans celui de l’esthétique. En coulisse, un mouvement à remontage automatique disposant des propriétés innovantes du silicium. Sur le devant de la scène, un majestueux tourbillon volant. Le spectacle se joue ainsi côté cadran, admirablement décoré d’émail Grand Feu bleu, une technique aussi savante que délicate maîtrisée par Donzé Cadrans, une maison réputée acquise il y a quelques années par Ulysse Nardin. Une réussite à tous points de vue, donc, pour cet instrument horloger en acier de 43 mm clairement inspiré par le monde marin, étanche à 100 m et prolongé par un bracelet en alligator.

Marine Tourbillon © Ulysse Nardin
Marine Tourbillon © Ulysse Nardin

La troisième nouveauté dévoilée par Patrick Pruniaux ne déroge pas à la règle de l’héritage et de la tradition horlogère en mettant en lumière le très beau travail réalisé par Donzé Cadrans. Entre opacité et profondeur, la technique de l’émail Grand Feu appliquée au modèle Classico Manufacture Grand Feu drape le cadran d’un extraordinaire noir profond. Parce qu’elle ne tolère aucune imperfection ni aucune place à l’erreur, cette nuance est très complexe à réaliser. Entre chaque passage au four, les artisans lissent la surface de l’émail avec dextérité avant de polir et lustrer le cadran, ultime étape avant l’application des chiffres romains. Au cœur du boîtier en acier de 40 mm de la Classico Manufacture Grand Feu, le cadran s’anime au rythme du calibre manufacture UN-320 équipé du célèbre ressort spiral en silicium et de l’échappement à ancre qui ont contribué à placer Ulysse Nardin sur la carte de l’innovation.

Classico Manufacture © Ulysse Nardin
Classico Manufacture © Ulysse Nardin
Un vent d’enthousiasme

Avec la reprise de la maison par le visionnaire Rolf Schnyder en 1983, rapidement rejoint par Ludwig Oeschlin, père de la fameuse Trilogy of Time Masterpieces – Astrolabium Galileo Galilei, Tellurium Johannes Kepler, Planetarium Copernicus –, Ulysse Nardin s’était taillé une place à part dans le monde horloger. Marque de niche, « un peu provocatrice, qui défie les codes », selon Patrick Pruniaux, la perle horlogère entrée dans le giron de Kering en 2014 profite d’une solide réputation dans le domaine de l’innovation. « L’équipe emmenée par Patrick Hoffmann ces dernières années a fait un formidable travail de recentrage des collections, souligne le nouveau CEO. Tout est là : l’outil industriel, la R&D, l’équipe, l’histoire, les valeurs. Ulysse Nardin a un potentiel incroyable, mais ses valeurs sont assez mal connues. Mon rôle va consister à les faire connaître, peut-être de façon plus décomplexée, avec un souci d’évolution par rapport aux codes utilisés aujourd’hui dans le luxe. »

Quelques heures à peine avant de monter sur la scène du Grand Prix d’Horlogerie de Genève pour recevoir le prix de la montre sport décerné à la Marine Regatta, Patrick Pruniaux affichait un optimisme à toute épreuve. « Au prochain SIHH, Ulysse Nardin se montrera sous son visage le plus innovant avec des produits très excitants, très modernes. Je suis là pour pousser l’accélération de l’innovation ! » On peut d’ores et déjà s’attendre à ce que le nouveau CEO, passionné par la voile et le kitesurf, convoque des vents portants pour souffler fort dans les voiles d’Ulysse Nardin.

Haut de page
Lady Arpels Planetarium © Van Cleef & Arpels
Nouveautés
Van Cleef & Arpels - Poésie céleste
vendredi, 24 novembre 2017
La rédaction
4 min de lecture
Excalibur Spider © Roger Dubuis
Evénements
Chez Roger Dubuis, le temps a des pneus
vendredi, 24 novembre 2017
6 min de lecture
5
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5