>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Parmigiani inaugure un nouveau système d’authentification
Culture

Parmigiani inaugure un nouveau système d’authentification

lundi, 19 octobre 2009
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

En collaboration avec l’entreprise française Prooftag, Parmigiani Fleurier dote désormais ses garde-temps d’un nouveau système d’authenticité et d’origine permettant de certifier chacun de ses produits. Une technologie basée sur le « Code à Bulles™ ».

Pour les horlogers, le fléau de la contrefaçon est devenu depuis quelques années une de leurs premières préoccupations. De plus, la crise aidant, leurs soucis sont loin de s’atténuer dans la mesure où les produits contrefaits connaissent actuellement un essor inversement proportionnel à la baisse du pouvoir d’achat des consommateurs (lire notre Dossier). « La contrefaçon est devenue le lot quotidien des horlogers, exposait récemment Jean-Marc Jacot, CEO de Parmigiani Fleurier. Avec la démocratisation du marché des garde-temps, les consommateurs n’achètent plus une montre comme auparavant. Aujourd’hui, ils sont bien davantage sensibles à la marque. D’où la prolifération de produits contrefaits. Nous, Suisses, ne sommes d’ailleurs pas totalement innocents dans cette affaire. En achetant des composants horlogers en Chine, après y avoir envoyé les machines pour les produire et les ingénieurs pour assurer la formation, nous avons certainement contribué à un transfert de savoir qui nous revient maintenant en pleine face. »

Une constellation aléatoire de bulles

Alors même si Parmigiani ne compte pas parmi les marques les plus contrefaites et de loin, vu sa production annuelle de quelque 5’000 pièces dont celles au prix public de plus de CHF 100’000.- assurent plus de la moitié du chiffres d’affaires, la manufacture n’en a pas moins décidé de réagir. « Les consommateurs d’aujourd’hui sont devenus de plus en plus exigeants, poursuivait Jean-Marc Jacot. Ils veulent de l’authenticité et surtout une authentification possible des garde-temps qui les séduisent. » C’est donc pour répondre à ces nouvelles exigences que Parmigiani s’est mis en quête d’un système de certification sécurisé de ses produits, non seulement comme mesure anti contrefaçons mais également pour nouer des liens privilégiés avec sa clientèle. Un cahier des charges auquel répondait parfaitement l’entreprise française Prooftag avec sa solution de « Code à Bulles™ ».

En d’autres termes, un produit sécurisé par un Code à Bulles™ peut être facilement distingué d’une contrefaçon.
Franck Bourrieres

Concrètement, le système de Prooftag est constitué « d’un polymère translucide au cœur duquel s’auto-génère, par réaction physique et de manière aléatoire, un ensemble de bulles, précise Franck Bourrieres, directeur opérationnel de la société. Cette constellation de bulles constitue la base de l’identité attribuée au produit qu’elle certifie. De la taille d’une pièce de monnaie, la constellation de bulles d’air en trois dimensions varie indéfiniment, chaque code devenant unique et impossible à reproduire, à l’image des empreintes digitales. La probabilité d’obtenir deux codes identiques est en effet quasi impossible étant donné que le nombre de combinaisons possibles de bulles est de 1080. En d’autres termes, un produit sécurisé par un Code à Bulles™ peut être facilement distingué d’une contrefaçon. »

Une carte de sécurité

Pour Parmigiani, la solution mise au point par Prooftag prend ainsi la forme d’une carte de garantie, format carte de crédit, qui comprendra le numéro de référence de la montre et celui lié au Code à Bulles™ intégré dans une fenêtre transparente, nécessaire à l’authentification visuelle. « Simple à réaliser, la vérification se fait en deux étapes via une connexion Internet depuis un ordinateur ou depuis un téléphone portable, rapporte Parmigiani. Aucun appareil technique n’est nécessaire. Le propriétaire de la montre doit d’abord se connecter sur la page des cartes de garantie depuis le site de la marque et saisir le numéro lié au Code à Bulles™. Instantanément, une page Internet personnelle consacrée au modèle s’ouvrira, affichant l’image du Code à Bulles™ présent sur la carte du client. Il lui faudra ensuite comparer visuellement le Code à Bulles™ avec son image pour immédiatement obtenir la preuve de l’origine du modèle. Cette comparaison est simple, immédiate et intuitive. Si ces éléments sont présents sur la photographie, le regard les repère immédiatement et la reconnaissance est validée. »

Grâce à cette clé unique et non reproductible, les clients Parmigiani accèdent donc également à des informations précises, voire personnalisées, concernant leur montre, à des détails techniques et au savoir-faire mis en application pour la réaliser. Au moyen d’une identification supplémentaire, ils accèderont en outre à un univers privatif de la marque, réservé aux seuls possesseurs d’un garde-temps Parmigiani. Jean-Marc Jacot : « Nous voulions un moyen facile d’utilisation et pratique pour les revendeurs qui n’ont qu’à valider les montres avec les cartes de sécurité correspondantes. En ce sens, le Code à Bulles™ offre une solution qui évite de mettre de l’électronique dans nos produits purement mécaniques, ce que nous voulions à tout prix éviter. Prochain chantier : un « watch tag », toujours un Code à Bulles™ placé sur le boitier de la montre et qui se dissout après 6 heures de porter, une solution destinée au marché de l’occasion ».

Haut de page