>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Paroles d’homme chez A. Lange & Söhne
Watches & Wonders

Paroles d’homme chez A. Lange & Söhne

mardi, 06 octobre 2015
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

La Maison l’avoue volontiers, elle produit des garde-temps à l’intention d’un public d’hommes, pratiquement tous des collectionneurs. Et si leurs compagnes s’y intéressent, c’est tant mieux. À Watches&Wonders, A. Lange & Söhne aurait toutefois presque fait une incartade à ce principe avec deux modèles étrangement « féminins ».

Chez A. Lange & Söhne, tout est question de choix. Dans la mesure où cette Maison relancée en 1994 après une cinquantaine d’années de nationalisation est-allemande n’arrive tout simplement pas à répondre à la demande, elle se doit en effet de placer des priorités. Or celles-ci sont assez faciles à formuler. « Nous réalisons des montres pour hommes qui, éventuellement, vont intéresser les femmes, expose Wilhelm Schmid, CEO de la Maison. Comme nous ne pouvons satisfaire tout le monde, nous sommes bien obligés de procéder à un arbitrage. Et dans ce contexte, fidèles à nos origines, nous privilégions sans hésitation le public masculin. » Et celui-ci le lui rend bien. Sans aller jusqu’à dire que les gammes de la Maison sont toutes prévendues, nombre de garde-temps peinent à atteindre les points de vente tant les collectionneurs se sont précipités bien avant qu’une telle éventualité ne se concrétise, surtout dans l’univers des complications horlogères. « C’est vrai, certaines de nos montres n’apparaissent pratiquement jamais en boutique, poursuit Wilhelm Schmid. Dans le même ordre d’idées, quand nous avons annoncé en début d’année une deuxième génération de Lange 1 équipée du nouveau calibre L121.1, le 50e de la manufacture, les anciennes pièces se sont arrachées. »

Et pour cause, les amateurs ont bien senti tout le potentiel de ce modèle destiné à devenir un « collector », symbole de la marque puisque présenté en 1994 parmi les quatre montres ayant marqué sa renaissance. Comme l’explique Wilhelm Schmid, tout est d’ailleurs organisé pour garder le contact avec ce petit monde d’aficionados : « Notre réseau de distribution mondial comprend 230 points de vente, dont 15 boutiques A. Lange & Söhne. Et il est organisé de telle manière que tout collectionneur ait une enseigne de la marque à proximité de chez lui. »

Une réponse définitive

Ceux localisés en Asie, où la Maison est installée dans ses murs à Shanghai, Beijing, Hong Kong, Singapour et Tokyo, sont d’ailleurs déjà dans les starting-blocks. À Watches&Wonders, la marque est en effet arrivée avec une édition « spéciale boutique » de la 1815 Chronographe proposée en or gris qui se distingue par ses chiffres bleus et son échelle pulsométrique. Pour pousser l’exclusivité un pas plus loin, A. Lange & Söhne a également présenté une deuxième édition de la 1815 « 200th Anniversary F.A. Lange » en or miel qui vient fêter le bicentenaire de la naissance du fondateur de la manufacture saxonne. Après la version platine et cadran noir du début d’année, cette série limitée de 200 pièces vient avec un cadran en argent massif plaqué en argenture grainée et un boîtier en alliage d’or innovant.

A. Lange & Söhne 1815 Chronographe

L’heure n’est donc plus aux interrogations, celles-là mêmes qui, il y a 21 ans, portaient sur le sérieux d’une marque qui avait tout perdu. « Si l’on se replace dans les années 1990, à une époque où les Maisons horlogères se fournissaient en grande majorité auprès de tiers pour leurs mouvements, A. Lange & Söhne présentait quatre nouveaux calibres développés à l’interne et d’emblée positionnés dans le haut de gamme. C’est cette vision qui nous a amenés là où nous sommes aujourd’hui et qui nous a permis de réaliser notre Grande Complication il y a deux ans. Cette pièce est une réponse définitive à toutes les questions en suspend. » Et peut-être bien que les femmes auront également leurs propres réponses à Watches&Wonders. Car sans vouloir y toucher, A. Lange & Söhne présente une Little Lange 1 en or de 36 mm avec cadran de nacre et une Saxonia édition boutique également en or de 37 mm avec cadran gris. Mais comme le dit pince-sans-rire Wilhelm Schmid, les hommes sont également sensibles aux « petits » modèles parés de nacre. Comment pourrait-on l’ignorer ?

Chanel - PREMIÈRE CAMELIA SQUELETTE
Nouveautés
Calibre 2, la fine fleur de la mécanique Chanel
jeudi, 23 mars 2017
5 min de lecture
7
Romain Gauthier - Insight Micro-Rotor
Nouveautés
Romain Gauthier – Taille mini, efficacité maxi
jeudi, 23 mars 2017
La rédaction
3 min de lecture
2
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Masterpieces
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5