>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Perpétuer la tradition : une offensive anti contrefaçon non...
Culture

Perpétuer la tradition : une offensive anti contrefaçon non négligeable

lundi, 23 février 2009
Par Fabrice Guérroux
fermer
Fabrice Guérroux

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Alors que le marché de la contrefaçon semble battre son plein et essaie, dans un élan d’opportunisme, de profiter de la crise actuelle, les armes utilisées contre ce fléau sont diverses et variées.

La contre-attaque cette année est de taille. La Fondation de la Haute Horlogerie, en collaboration avec la Fédération de l’industrie horlogère suisse, vient de lancer une campagne de sensibilisation destinée au grand public. Un angle d’attaque qui risque fort de contrebalancer la promotion effectuée par l’industrie de la contrefaçon sur Internet ces trois dernières années.

Si une majorité des consommateurs a une certaine conscience de ce qu’implique le fait de participer à ce marché frauduleux en faisant l’acquisition d’un produit contrefait, cette conscience est bien souvent émoussée par la présentation qu’en font les contrefacteurs dans leurs publicités et à l’intérieur de leurs boutiques en ligne. Le contenu de leurs sites Internet peut aisément amener le public à penser, de par la présentation et les mots utilisés, qu’il baigne dans un univers de luxe en ayant l’opportunité d’acquérir des produits de plus en plus convoités…. pour quelques dizaines de dollars. Cela peut vite débarrasser l’acheteur de tout scrupule et l’amener à passer commande, tant cette action est maintenant aisée sur la toile, sécurisée de surcroît. Et ce, sans compter les internautes qui lisent rarement entre les lignes et pensent réellement faire l’acquisition d’une montre originale.

Détail d'une copie de mouvement équipant une fausse Panerai © Fabrice Guéroux
Détail d'une copie de mouvement équipant une fausse Panerai © Fabrice Guéroux
L’atout qualité

Sensibiliser le public est donc une action d’intérêt général sur plusieurs points : cela porte un coup efficace à l’industrie de la contrefaçon, informe le public à grande échelle et lui évite de participer, souvent malgré lui, à une industrie de nature criminelle. Un autre angle d’attaque de la part des marques, et non des moindre, repose sur la qualité des produits. Il est important de noter que celle-ci s’est énormément améliorée ces dernières années. Amélioration dans les matériaux utilisés, certes, mais également dans le développement des mécanismes, une sphère propre à la Haute Horlogerie. Aussi, de plus en plus de Maisons se sont mises à développer leurs propres calibres, perpétuant ainsi la tradition et le raffinement de la branche.

Il y a encore deux ans, les contrefacteurs proposaient des montres très proches des modèles originaux. Ainsi avons-nous vu arriver sur le marché des copies de la quasi totalité des modèles contemporains proposés par les marques de Haute Horlogerie. Des copies criantes de vérité… sur les photos. Car pour une grande majorité d’entre-elles, la qualité des finitions laissait heureusement à désirer pour autant que l’on se donnait la peine de les scruter à la loupe. Il n’empêche, les contrefacteurs n’hésitaient pas à arborer fièrement les calibres de leurs « montres ».

La course aux similitudes a du plomb dans l’aile

Si, auparavant, l’écart entre la qualité des calibres se resserrait, plus rien de tel aujourd’hui. Il est fort à parier que les contrefacteurs vont dorénavant baisser les bras face à ce que l’on pourrait appeler « la course aux similitudes », tant le travail de développement que cela va leur demander implique des investissements que ces derniers ne sont pas prêts d’engager.

De plus, la contre-attaque de certaines marques est sans précédant. Les nouveaux calibres proposés aujourd’hui ne sont en effet pas prêts d’être copiés. Il ne suffira plus aux contrefacteurs de munir leurs produits d’une copie de mouvement suisse de base estampillé de la marque pour attirer une clientèle amatrice de « faux ». Cette même clientèle qui, malgré sa démarche frauduleuse, restera toujours anxieuse de faire apparaître au grand jour son côté « Fake people »… C’est précisément cette démarche que dénonce la campagne anti-contrefaçon de la Fondation de la Haute Horlogerie et de la Fédération de l’industrie horlogère suisse. Annihiler la contrefaçon, c’est aussi s’assurer de perpétuer la tradition de l’horlogerie suisse…

Haut de page