>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Piaget fait peau neuve
Economie

Piaget fait peau neuve

vendredi, 11 mai 2012
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Premier « salon » ouvert en 1959, la boutique genevoise de Piaget inaugure le nouveau concept architectural de la marque. Élégance discrète dans une ambiance festive et de haute facture, l’environnement invite au partage. Un partage qui inclut désormais Melody Gardot, incontournable chanteuse de jazz qui incarne la nouvelle ligne joaillière de la collection « Rose » de la Maison.

« Une marque doit être une source d’inspiration et demande par conséquent une communication intelligente et un environnement différencié qui en rehausse tout son attrait. » Philippe Léopold-Metzger, patron de Piaget, ne pouvait être plus explicite lors de la présentation de la boutique genevoise de la marque qui inaugure le nouveau concept architectural de la Maison. Un concept qui va désormais s’appliquer à l’ensemble de ses nouveaux points de vente et à toute rénovation à venir. Rien d’étonnant à ce que Genève ait été choisie pour présenter ce nouvel écrin. L’enseigne de la Rue du Rhône dans la cité de Calvin, ouverte en 1959, est en effet restée pendant une vingtaine d’années la seule et unique boutique Piaget, offrant des créations en exclusivité comme les premières parures joaillières d’une Maison jusque-là réputée pour son offre horlogère.

Une expression de la bipolarité de Piaget

Inutile de dire que ce nouvel environnement a été pensé jusque dans ses moindres détails sous la houlette de Christine Querlioz, de l’Atelier Sasha à Paris. Elle a ainsi imaginé « un écrin contemporain, où haute facture et élégance cohabitent en harmonie pour exprimer la grande richesse de la marque, de l’ultime discrétion des montres Altiplano et la technicité de ses savants mécanismes jusqu’à ses modèles de Haute Joaillerie. Ce nouveau concept traduit non seulement l’esprit pionnier de la Maison et son immense savoir-faire mais aussi sa culture de la créativité et de la différence ».

La marque est passée en 10 ans à un réseau international de 75 boutiques.

Depuis 1959, le développement des points de vente Piaget a d’abord été orchestré sur un tempo « andante », soit une présence à Monaco en 1980, puis à Paris et Kuala Lumpur 11 ans plus tard. Suivront Hong Kong en 1994, New York en 1996 et plusieurs enseignes au Japon dès 1998. Au tournant du siècle et sous l’impulsion de Philippe Léopold-Metzger, le rythme s’est nettement accéléré. De 11 points de vente Piaget à la fin des années 1990, puis 15 en l’an 2000, la marque est passée en 10 ans à un réseau international de 75 boutiques, équilibré entre nouveaux territoires, Asie en tête et villes phares comme Londres, et désormais Zurich. Traduction de ce développement, la création d’un nouveau concept architectural signifie aussi pour Piaget la consécration de cette formidable ascension. « À travers le déploiement de ce nouveau concept, nous tenons à exprimer de façon équilibrée non seulement la bipolarité de notre Maison, dont les savoir-faire se distinguent dans les domaines de l’horlogerie et de la joaillerie, mais également son identité sophistiquée et aspirationnelle », précise Philippe Léopold-Metzger.

Inspiration jazz

En marge de l’inauguration des nouveaux atours de la boutique genevoise, Philippe Léopold-Metzger donnait quelques indications sur le nouveau partenariat de la marque conclu avec Melody Gardot, star montante du jazz qui incarne désormais la gamme joaillière « Rose » de Piaget, icône de la marque depuis 30 ans. Son prochain opus « The Absence », dont la sortie est programmée pour fin mai, inclura ainsi une nouvelle interprétation de « La vie en rose », célèbre chanson qu’Édith Piaf a enregistrée en 1947. Pour la réalisation du clip vidéo, à découvrir en juin et dans lequel Melody Gardot se pare de bijoux Piaget, il aura fallu pas moins de 7 000 roses pour en constituer le décor. « Lorsque nous nous associons à une célébrité du monde des arts, nous voulons certes qu’elle incarne nos produits, mais surtout qu’elle partage notre philosophie, précisait Philippe Léopold-Metzger. Ce qui est le cas avec Melody Gardot, que nous allons accompagner lors de sa future tournée de 200 concerts, qui démarre en juillet prochain. » Les mélomanes apprécieront.

Haut de page