>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Pièce d’art, dernier hommage à la TAG Heuer Monaco
Nouveautés

Pièce d’art, dernier hommage à la TAG Heuer Monaco

Thursday, 23 January 2020
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Pour clôturer le cinquantenaire de la Monaco, TAG Heuer a créé la Monaco Pièce d’Art, une montre unique. Cette version restaurée et agrémentée d’ornements d’un modèle de 1969 sera vendue aux enchères au profit de l’œuvre de bienfaisance United Way of New York City.

La Monaco Pièce d’Art a été retravaillée par les experts du service après-vente vintage de TAG Heuer. Sélectionnée parmi les collections du Musée TAG Heuer au siège de la marque, à La Chaux-de-Fonds, Suisse, cette montre embarque le calibre 11 original, premier mouvement de chronographe à remontage automatique, lancé pour la Monaco en 1969. Elle présente également le bracelet en acier inoxydable d’origine. L’aspect le plus remarquable de ce garde-temps unique est son mouvement décoré, désormais visible à travers le fond transparent. Dans sa première version, le fond était opaque, mais les horlogers de TAG Heuer ont découpé un cercle dans l’acier inoxydable, qu’ils ont refermé avec une glace saphir. Cette amélioration permet d’admirer librement le mouvement et ses ornements.

Monaco Pièce d'Art © TAG Heuer
Monaco Pièce d'Art © TAG Heuer

Les horlogers ont désassemblé le mouvement et ses composants afin de travailler sur chaque pièce du module de chronographe. Ils ont notamment biseauté tous les composants, souligné les pièces par un grenage droit, réalisé un poli miroir sur les surfaces fonctionnelles et les têtes des vis et ajouté trois rubis supplémentaires pour un total de 20 pierres. Les ponts présentent des ornements de la plus grande finesse : gravés à la main dans une police évoquant le style des années 1970, les mots « Cal. eleven » apparaissent sur le pont de chronographe du compteur des minutes et des secondes, tandis que le pont du compteur des heures affiche la mention « Monaco ». Les deux ponts ont été refaits à neuf, car les pièces originales étaient trop fines pour un travail de gravure aussi élaboré. Le disque de la date a également été changé. Il porte désormais des chiffres rouges et non plus noirs.

Haut de page