>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Plusieurs records du monde chez Sotheby’s à New York
Culture

Plusieurs records du monde chez Sotheby’s à New York

mercredi, 18 juin 2014
fermer
Editor Image
Fabrice Eschmann
Journaliste indépendant

“Il faut se méfier des citations sur Internet !”

« Une grande histoire aux multiples auteurs : ainsi en est-il de la vie. Ainsi en va-t-il aussi de l’horlogerie. Sans rencontres, point d’histoire. »

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Collection privée hors du commun, composée notamment de pièces en titane aux références demeurées secrètes, la « Titanium Collection » s’est arrachée chez Sotheby’s, qui réussit au passage un très joli coup marketing.

Feu d’artifice sur New York ! Alors que Sotheby’s en attendait USD 3 millions, la collection privée très spéciale d’une dizaine de pièces mises à l’encan le 10 juin dernier dans la Grande Pomme (lire Sotheby’s dévoile à New York un secret bien gardé de Patek Philippe) a rapporté USD 7,1 millions ! À lui seul, le chronographe monopoussoir à rattrapante Patek Philippe 1923 Officier s’est envolé à USD 2,965 millions, soit plus de deux fois son estimation haute. Une pièce qu’il sera d’ailleurs possible d’admirer à l’avenir au… Patek Philippe Museum, qui s’en est porté acquéreur. La Patek Philippe Réf. 3928T-001, elle aussi, a crevé le plafond en atteignant USD 737’000, ce qui en fait la montre-bracelet deux aiguilles la plus chère jamais vendue par Sotheby’s. Au total, la session a rapporté USD 11,7 millions avec 83,6 % des lots vendus. De son côté, Christie’s a également terminé sa vacation new-yorkaise du 11 juin sur un joli total de USD 8,77 millions pour 85 % de lots adjugés. Son résultat le plus haut, également son estimation la plus prometteuse : une Patek Philippe Réf. 5033 en platine, partie pour USD 401’000.

La 1923 Officier au musée

La bataille a été rude, mais c’est finalement le Patek Philippe Museum qui a eu le dernier mot. Aurait-il véritablement pu en être autrement ? Plusieurs enchérisseurs au téléphone, en ligne ou dans la salle se sont âprement disputé la bien nommée Patek Philippe 1923 Officier en or jaune, avant que l’institution genevoise ne l’emporte pour USD 2,965 millions (lot 175, est. USD 800’000-1’200’000). Un prix qui frôle le meilleur résultat de tous les temps chez Sotheby’s pour une montre-bracelet, à savoir une répétition minutes Patek Philippe en or jaune de la collection Henry Graves Jr adjugée en 2012 pour USD 2,994 millions.

Ce modèle est considéré comme le 1er chronographe monopoussoir à rattrapante de l’horlogerie moderne.

Historique, cette pièce l’est à plus d’un titre : extrêmement rare, ce modèle est considéré comme le 1er chronographe monopoussoir à rattrapante de l’horlogerie moderne. Vendu le 13 octobre 1923, il fut cependant commencé en 1903, soit bien avant ce que l’on pensait. De plus, cet objet commandé spécialement par un grand collectionneur est unique pour être le seul paré d’un cadran blanc en émail Grand Feu. Enfin, cette pièce est entrée de plain-pied dans l’histoire en 1999 pour avoir pulvérisé chez Antiquorum le record toutes catégories confondues de l’époque pour une montre-bracelet avec la somme époustouflante de CHF 2,974 millions (USD 3,308 millions), contribuant largement à la légende Patek Philippe et à l’engouement que l’on connaît aujourd’hui.

Trois records du monde

Le reste de la « Titanium Collection », ainsi nommée par Sotheby’s, n’a évidemment pas manqué de trouver preneurs. Inconnues du grand public car personnalisées pour leur commanditaire, ces Patek Philippe sont pour la plupart uniques au monde. La Sky Moon Tourbillon Réf. 5001T en titane a ainsi été adjugée pour USD 1,325 million (lot 30, est. USD 1-1,5 mio) ; la Répétition Minutes et Calendrier Perpétuel Réf. 5103P en platine est partie pour USD 773’000 (lot 81, est. USD 500’000-700’000) ; en cinquième position de cette vente arrive la référence 3928T-001 en titane affublée d’un incroyable diamant de 4,99 ct en guise de fond transparent, acquise pour USD 737’000 (lot 141, est. USD 300’000-500’000), record du monde pour une « deux aiguilles » contemporaine ; puis vient la Celestial Réf. 5102T, vendue pour USD 545’000 (lot 31, est. USD 200’000-300’000), record du monde pour ce modèle ; enfin, la Gondolo Répétition Minutes et Calendrier Annuel Réf. 5033T s’est arrachée pour USD 509’000 (lot 80, est. USD 400’000-600’000), un autre record du monde pour cette référence.

La Patek Philippe Gondolo Répétition Minutes et Calendrier Annuel Réf. 5033T s’est arrachée à USD 509'000 (lot 80, est. USD 400’000-600'000), record du monde pour cette référence

Fort prestigieuse, cette session l’était à plus d’un titre, grâce notamment à un lot exceptionnel dont le résultat s’est placé au troisième rang. Il s’agit d’une pendule de table Cartier de 1928 en forme de tortue. Réalisée en nacre, lapis-lazuli, onyx et or dans un style Arts déco, elle a déchaîné les passions pour s’envoler finalement à USD 875’000, soit bien davantage que l’estimation sage de Sotheby’s (lot 45, est. USD 300’000-500’000). Symbole de longévité au Japon, allégorie du monde en Chine avec son ventre carré inscrit dans le cercle formé par sa carapace, la tortue fait depuis longtemps partie du bestiaire de Cartier. Pour rappel, c’est en 1911 déjà que Louis Cartier dessinait pour les femmes une pièce de forme, la Montre Tortue. Devenue emblématique, elle fit sensation à une époque où toutes les montres étaient rondes.

Chez Christie’s, qui dispersait quelque 360 objets le lendemain, 11 juin, au Rockefeller Plaza, la pièce la mieux vendue fut sans surprise une Patek Philippe Réf. 5033, une répétition minutes calendrier annuel en platine qui a atteint USD 401’000 (lot 366, est. USD 340’000-380’000). Quant à la montre de poche signée William Ilbery datée du début du XIXe siècle (lot 121, est. USD 80’000-120’000), elle a été adjugée pour USD 106’250.

Haut de page