>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Prouesse technique dans l’extra-plat chez Breguet
Nouveautés

Prouesse technique dans l’extra-plat chez Breguet

mardi, 21 mai 2019
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Pour sa nouvelle Classique Tourbillon Extra-Plat Squelette 5395, Breguet a choisi de squeletter son mouvement à tourbillon extra-plat de 3 mm d’épaisseur. Un exploit technique autant qu’artistique.

Il est des objets dont les qualités intrinsèques suscitent l’émerveillement. La nouvelle Breguet Classique Tourbillon Extra-Plat Squelette 5395 en fait incontestablement partie. La finesse extrême de son Calibre 581 avait déjà poussé la Manufacture à d’audacieuses prouesses techniques. La conception du tourbillon, notamment, avait dû être entièrement repensée, donnant naissance à une architecture unique. La Maison va aujourd’hui plus loin, en retirant près de 50 % de matière à ce mouvement déjà sans concession. Ainsi squeletté, ce calibre en or 18 carat joue littéralement avec les limites de la physique, rappelant au passage que l’horloger, chez Breguet, pratique un véritable métier d’art. Auquel viennent s’ajouter la gravure, le guillochage et l’anglage, pour un résultat hors norme.

Classique Tourbillon Extra Plat Squelette 5395 © Breguet
Classique Tourbillon Extra Plat Squelette 5395 © Breguet

Avec ses 3 mm d’épaisseur, le Calibre 581 extra-plat il est l’un des plus fins mouvements tourbillon à remontage automatique au monde. Un exploit technique qui a nécessité une série d’ajustements, souvent complexes. La masse oscillante a ainsi été placée à la périphérie de la platine, une option qui permet de gagner en épaisseur, tout en conservant une vision dégagée sur la mécanique. Le tourbillon, quant à lui, a bénéficié d’un remaniement complet : la cage en titane engrène directement avec le train de rouage, et non par l’intermédiaire d’un pignon placé à sa base ; de plus, l’échappement en silicium adopte une construction coudée spécifique, laquelle permet un gain de place important. Une structure très rare, que Breguet est la seule à produire en série.

Haut de page