>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Résultats « exceptionnels » pour Richard Mille
Points de vue

Résultats « exceptionnels » pour Richard Mille

vendredi, 19 décembre 2014
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Pour la deuxième année consécutive, Richard Mille a fait le déplacement à Hong Kong en tant qu’exposant au salon Watches&Wonders. L’occasion de faire le point avec le patron et fondateur de la marque.

Comment s’est conclu Watches&Wonders pour Richard Mille compte tenu du fort ralentissement de l’horlogerie suisse en Asie ?

Richard Mille : Le supposé « fort» ralentissement dont la presse s’est fait l’écho n’est qu’un scénario catastrophe puisque la baisse est variable selon les marques. Le fait est que le marché de l’Extrême-Orient était en quelque sorte en « surchauffe ». Donc, de mon point de vue, ce coup de frein est plutôt sain pour le marché. Quoi qu’il en soit, nos ventes n’ont pas été affectées et progressent au contraire considérablement chaque année.

Cette année, vous avez fait honneur à la femme. Pour quel accueil ?

Nous avons eu de toutes parts et de tous les marchés des retours fantastiques. Les femmes, de nos jours, ont développé un réel intérêt et des connaissances approfondies en horlogerie. Il m’apparaît donc crucial de proposer une vaste diversité dans la collection. Notre progression en la matière est impressionnante.

À Hong Kong, vous avez mis l’accent sur les RM 56-02 et RM 57-01 Phoenix and Dragon-Jackie Chan. Ces pièces représentent-elles les savoir-faire de la marque ?

Des modèles tels que la RM 56-02 et la RM 57-01 démontrent notre capacité à nous sentir à l’aise avec les extrêmes appliqués à la Haute Horlogerie, que l’on parle de technique ou de joaillerie.

Quelles sont les gammes Richard Mille qui ont le vent en poupe actuellement ?

L’ensemble de la collection se porte extrêmement bien, que ce soit pour les modèles automatiques ou les grandes complications en éditions limitées.

D’une manière générale, comment se présente l’exercice 2014 pour Richard Mille en termes de ventes et production ?

Comme indiqué, nos résultats sont remarquables et je n’exagérerais pas en les qualifiant même d’« exceptionnels ».

Les montres sont aussi des objets de savoir-vivre.
Richard Mille
Carlo Cracco vient de rejoindre Richard Mille. Ô surprise, ce n’est pas un sportif !

Nous n’avons pas des partenariats uniquement sportifs. Natalie Portman, Michelle Yeoh, Jean Todt font partie de la famille Richard Mille depuis quelques années déjà. À l’image de la collection, nous nous diversifions avec le temps. Carlo Cracco est un grand chef cuisinier avec un parcours professionnel hors du commun. De plus, c’est un travailleur acharné. Alors non, bien évidemment, il n’est pas question de mieux cuisiner grâce à une Richard Mille. Ce partenariat est la simple expression de sa passion pour les montres, tout comme celle que l’on peut porter à un bon vin, un bon repas, l’art, la mode ou les voitures. Les montres sont aussi des objets de savoir-vivre.

Une expérience unique et une immersion au sein de l’univers Richard Mille.
Richard Mille
Vous venez d’ouvrir une nouvelle enseigne à Londres. Quels sont vos objectifs en termes de réseau propre ?

Nous comptons 22 boutiques à date. Les boutiques en nom propre sont toutes créées avec l’ambition de proposer aux clients, dès la porte franchie, une expérience unique et une immersion au sein de l’univers Richard Mille. Dans cette même logique, il m’apparaît tout aussi nécessaire qu’ils puissent bénéficier d’un service personnalisé et disposer de nombreuses possibilités d’interagir avec la marque. Pour cela, nous ne pouvons pas nous passer de la collaboration avec les détaillants qui contribuent également à affirmer notre présence mondiale. Offrir à nos clients une collection diversifiée est l’une de nos priorités.

Comment voyez-vous l’année 2015 ? Des surprises pour le SIHH ?

Sur ce sujet, mes lèvres seront scellées jusqu’au salon…

Haut de page