>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Revelation, l’aventure continue
Nouveautés

Revelation, l’aventure continue

jeudi, 10 janvier 2013
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

La Maison Revelation est née d’une vision de belle horlogerie. Aujourd’hui, la vision se concrétise avec une collection qui s’étoffe et une distribution qui prend corps. Rencontre au Salon Belles Montres de Paris.

La genèse de Revelation n’aura pas été facile, tant s’en faut. C’est qu’Anouk Danthe et Olivier Leu, fondateurs de la Maison en 2005, ont d’emblée placé la barre très haut avec un modèle doté d’une double complication des plus originales : un tourbillon manège qui embarque les organes de distribution et de régulation sur un bras rotatif à contrepoids, complété par des verres polarisants rotatifs côté cadran qui, actionnés par l’ouverture de la lunette, permettent de dévoiler à la demande le calibre. Autant dire un casse-tête mécanique où boîte et mouvement doivent absolument interagir pour un effet de surprise total. Après plusieurs années de développement, on attendait Revelation à Baselworld en 2010. La marque est finalement arrivée en 2011 avec sa R01 Double Complication éditée aujourd’hui en quatre séries limitées de 15 exemplaires chacune en or rose, or jaune, or gris et titane PVD noir.

Accélérer la cadence

Après avoir réalisé une déclinaison non limitée de son tourbillon manège dans une version plus « classique », sans verres polarisants, la R02 Haute Horlogerie, Revelation accélérait le mouvement pour Baselworld 2012. À cette occasion, la Maison présentait sa R03 Chronographe RS, soit un chronographe également doté des fameux verres polarisants offrant une vision du mouvement à la demande mais cette fois actionnés par la rotation de la lunette et non plus par son ouverture comme un capot de voiture.

« Après cinq ans d’efforts, nous sommes passés au niveau supérieur, commente Anouk Danthe, rencontrée au Salon Belles Montres de Paris. Nous avons d’ailleurs bien fait de sortir notre chronographe plus vite que prévu dans la mesure où le marché des complications est devenu nettement plus dur. La R03 est arrivée au bon moment. Nous sommes d’ailleurs en train de livrer les premières pièces. »

R03 Chronographe RS © Revelation
Une conviction intacte

Signe des temps, ce n’est plus à des problèmes de conception et de développement que Revelation est confrontée mais bien plutôt à des difficultés d’approvisionnement. Les « petites » marques sont en effet nettement moins bien loties que les Maisons à gros volumes de production face à leurs fournisseurs. Qu’à cela ne tienne, Anouk Danthe et Olivier Leu ont la ferme intention de monter en puissance et annoncent d’ores et déjà quelques surprises pour le prochain salon horloger bâlois.

En attendant, ils peaufinent leur réseau de distribution. Présente à QP de Londres puis à Paris, Revelation ouvre de nouveaux points de vente et multiplie les commandes. Dans la foulée, la Maison organise les événements privés. « Avec des produits comme les nôtres, il est très important de mettre nos montres au poignet des clients, poursuit Anouk Danthe. Il s’agit maintenant de valider nos premiers succès. En d’autres termes, l’aventure continue. Avec d’autres défis, certes, mais toujours avec la même conviction. » Une conviction qui a permis à Revelation de franchir vents et marées vers des rivages plus cléments et assurément prometteurs.

Haut de page