>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Richard Mille – En mode athlétique
Nouveautés

Richard Mille – En mode athlétique

lundi, 24 juillet 2017
Par La rédaction
Fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Wayde Van Niekerk et Mutaz Essa Barshim: ces noms vous évoquent l’exploit ? Vous les retrouverez bientôt au stade olympique de Londres pendant les championnats du monde d’athlétisme. A leurs poignets, la RM 67-02 Sprint et la RM 67-02 High Jump, versions sportives de la RM 67-01.

Médaillé d’or olympique et détenteur du record du monde du 400 m et du 300 m, l’athlète pluridisciplinaire Wayde van Niekerk est le seul à être descendu à la fois sous les 10 secondes au 100 m, 20 secondes au 200 m, 31 au 300 m et moins de 44 secondes au 400 m. À ses côtés, on retrouvera le nouveau partenaire Richard Mille, Mutaz Essa Barshim, LE spécialiste du saut en hauteur. Double médaillé olympique, le Dohanais a établi ces cinq dernières années les quatre meilleures performances mondiales, démontrant qu’il a bien toutes les cartes en mains pour devenir le recordman de la discipline, vingt-quatre ans après Javier Sotomayor. La volonté de créer une montre adaptée, telle une seconde peau, à l’athlète au point de permettre entre eux une sorte de « symbiose » fut l’idée directrice de ce nouveau développement.Parties de l’idée d’injecter de la sportivité dans la RM 67-01 dont la légèreté, la finesse et l’ergonomie convenaient parfaitement, les équipes de Richard Mille en ont retravaillé les lignes pour affirmer son caractère athlétique. L’apparition de 4 crénelures, signe caractéristique des montres sportives de la marque, contribue par ailleurs au renforcement de la structure.

Richard Mille RM 67-02 Mutaz Essa Barshim
Richard Mille RM 67-02 Mutaz Essa Barshim

Ce boîtier fait appel au Carbone TPT® et au Quartz TPT®, matériaux composites exclusifs Richard Mille, possédant une résistance exceptionnelle aux chocs. La faible épaisseur de l’ensemble lunette/ carrure/fond de 7,80 mm n’altère en aucune manière leurs propriétés physiques ni leurs capacités à assumer toutes les situations d’une pratique sportive de haut niveau.

Richard Mille RM 67-02 Mutaz Essa Barshim
Richard Mille RM 67-02 Mutaz Essa Barshim

La fabrication du Quartz TPT® réside dans l’intercalation de couches de fibres de silices d’une épaisseur maximale de 40 microns. Déposées par une machine spécifique qui modifie l’orientation des fibres de 45° entre deux couches, elles sont imprégnées de trois nouvelles résines de couleur pourpre pour la RM 67-02 High Jump du Qatari Mutaz et verte et jaune pour la RM 67-02 Sprint du Sud-Africain Wayde. Le Carbone TPT® utilisé pour la carrure est issu du même procédé mais à partir de fils de carbone.

Richard Mille RM 67-02 Wayde van Niekerk
Richard Mille RM 67-02 Wayde van Niekerk

Les lignes tendues, comme sous tension, du rotor en Carbone TPT® et or gris, des ponts et de la platine en titane grade 5 traités DLC du nouveau calibre maison extraplat CRMA7 soulignent résolument le caractère sportif de cette montre. Le minimum de deux heures d’usinage permettant d’obtenir un squelettage extrême de la platine conclut des centaines d’heures de programmation et de réglage des machines.

Richard Mille RM 67-02 Wayde van Niekerk
Richard Mille RM 67-02 Wayde van Niekerk

L’ensemble des rouages, optimisé par l’adoption d’une denture aux profils spécifiques produisant un angle de pression de 20°, permet une excellente transmission de la puissance du barillet au balancier à inertie variable qui garantit ainsi une marche constante durant 50 heures. Avec ses aiguilles satinées et biseautées et ses lignes acérées, le calibre CRMA7 dégage une puissante sensation de force. Le cadran, dont les lignes s’harmonisent avec celles du mouvement, est usiné dans une plaque de titane d’une épaisseur de seulement 4/10e de millimètre. Traité DLC noir, il est ensuite peint à la main aux couleurs des drapeaux des deux athlètes.

Richard Mille RM 67-02 Wayde van Niekerk
Richard Mille RM 67-02 Wayde van Niekerk

Pour parfaire l’agrément au porter de ses RM 67-02, Richard Mille leur a adjoint son nouveau bracelet confort. D’un seul tenant et antidérapant, son élasticité renforcée lui permet de venir se plaquer parfaitement contre le poignet et de s’adapter ainsi à chaque morphologie. Plus léger bracelet jamais créé par la marque, il a permis d’abaisser le poids de la RM 67-02 à seulement 32 grammes. La RM 67- 02 se place ainsi comme la montre automatique la plus légère de la collection Richard Mille.

Haut de page
Variation de la moyenne mobile sur 12 mois
Nouveautés
Croissance horlogère en juillet
mercredi, 23 août 2017
La rédaction
2 min de lecture
Ulysse Nardin Classico Zheng He
Nouveautés
Ulysse Nardin – Toutes voiles dehors
mercredi, 23 août 2017
La rédaction
2 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5