>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Richard Mille et Pharrell Williams unis pour un tourbillon...
Nouveautés

Richard Mille et Pharrell Williams unis pour un tourbillon RM 52-05

mardi, 17 décembre 2019
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Pharrell Williams est un ami de longue date de Richard Mille et porte un grand nombre de ses créations. Lorsque la Maison lui a proposé de collaborer sur la première montre à son nom, Pharrell a puisé l’inspiration dans ses souvenirs d’enfance.

La Terre vue depuis Mars. Un magnifique et lointain reflet, aperçu au travers du casque d’un astronaute. Mais comment reproduire une telle immensité dans l’espace restreint d’un cadran ? La RM 52-05 relève ce défi artistique et technique grâce à l’une de ces idées novatrices que les adeptes de la marque attendent de l’équipe de création et développement de Richard Mille. Ici, le travail des matériaux high-tech est associé à diverses disciplines relevant de l’artisanat d’art telles que gravure, émaillage et peinture, ici appliquées en miniature. Les différents éléments prennent vie au sein d’un nouveau calibre tourbillon, remarquable tant par la subtilité du style que par le souci du détail. À l’instar d’une navette spatiale, la platine du mouvement est fabriquée en titane grade 5 à travers laquelle il est possible d’apercevoir au dos de la montre les ponts en titane grade 5 squelettés pour évoquer les plateformes de lancement des fusées. Cette platine comporte de larges inserts en verre aventuriné bleu scintillant, évoquant l’espace et les millions d’étoiles qui brillent aux confins de l’univers.

RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams © Richard Mille
RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams © Richard Mille

Le rôle principal est dévolu à la matière précieuse, l’or rouge qui contribue à figurer de manière quasi photographique le point de vue imaginé par Pharrell. Nous sommes ainsi transportés au cœur des spectaculaires Valles Marineris, qui tire son nom de la première sonde spatiale, Mariner 9, envoyée sur notre lointaine voisine. La gravure capture parfaitement cet imposant canyon martien. Pour que l’émaillage anime ensuite cette scène, il était nécessaire d’obtenir de nombreux changements de couleur dans l’émail. À la différence des émaux grand feu traditionnels, les camaïeux de l’orangé au rouge et du bleu au noir n’ont pas été réalisés par adjonction de pigments mais par superpositions des couches d’émail et multiplication des cuissons à 850°. Le casque de l’astronaute, sculpté en titane grade 5 et peint à la main au moyen d’un aérographe, rappelle le caractère omniprésent et intemporel de l’univers. Nous devenons alors l’astronaute. Deux éléments en or blanc sertis d’un saphir noir et de deux diamants matérialisent les projecteurs qui éclairent l’environnement et la caméra embarquée par les explorateurs de l’espace.

RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams © Richard Mille
RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams © Richard Mille

Les matériaux utilisés pour le boîtier viennent parfaire cette montre cosmique. Le Cermet brun allie la légèreté du titane à la dureté de la céramique. La matrice en zircone métallique associée à une céramique haute-performance confère à ce matériau son incroyable teinte brune aux reflets métalliques. La carrure est quant à elle en Carbone TPT®, matériau bien connu dans le domaine de l’aérospatial. La métaphore spatiale a été filée pour suggérer la sensation d’immersion dans cet univers : les aiguilles rappellent les bras de satellite, la couronne reprend le dessin d’une capsule de fusée et le ruban en caoutchouc qui l’entoure présente un profil spécifique de pneu de rovers martiens. Un équipage d’astronautes participera à cette mission unique vers Mars. La RM 52-05 Tourbillon Pharrell Williams sera produite en 30 exemplaires. Le petit garçon qui a grandi en regardant Star Trek à Virginia Beach est enchanté à l’idée de diriger cette expédition…

Haut de page