>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

SIHH 2016 : cinq pièces de collection
Histoire & Pièces d'exception

SIHH 2016 : cinq pièces de collection

mardi, 16 février 2016
Fermer
Editor Image
Carol Besler
Journaliste

“Les montres sont un art fonctionnel.”

Carol Besler assure une couverture mondiale de l’horlogerie et la joaillerie.

Lire plus

CLOSE
8 min de lecture

A .Lange & Söhne, Jaeger-LeCoultre, Panerai, Cartier et Montblanc présentent des pièces d’ores et déjà destinées aux catalogues des ventes aux enchères.

Richard Lange Seconde Sautante

Le style épuré de ce cadran reflète toute la philosophie puriste de la marque : un cadran lisible à l’esthétique classique et fonctionnelle. La seconde sautante est entraînée par un échappement à force constante, un mécanisme garant de la plus grande précision qui permet d’afficher l’heure à la seconde près. Une étoile à cinq dents fixée sur la roue d’échappement permet de convertir la fréquence d’oscillation du balancier de six alternances par seconde en un seul déplacement de l’aiguille des secondes. Et parce que la seconde est à l’honneur, le cadran de type régulateur fait la part belle à la plus petite des trois unités de temps. Autre élément frappant et singulier : l’indicateur de forme triangulaire situé à l’intersection des cadrans auxiliaires des heures et des minutes. Lorsqu’il s’affiche en rouge, il rappelle au porteur de remonter sa montre. L’échappement à force constante permet de compenser aussi bien l’énergie faiblissante du ressort de barillet que les éventuelles fluctuations de couple. À l’instar de toutes les pièces d’exception, la Richard Lange Seconde Sautante est en platine et limitée à 100 exemplaires.

Richard Lange Seconde Sautante © A. Lange & Söhne
Jaeger-LeCoultre Reverso Tribute Gyrotourbillon

La Reverso Tribute Gyrotourbillon combine à elle seule deux des plus grands atouts de Jaeger-LeCoultre : le style iconique de la Reverso, produit phare de la marque, et le Gyrotourbillon, un échappement à tourbillon sphérique bi-axial allié à un ressort spiral cylindrique, invention significative du savoir-faire de la marque en matière de Haute Horlogerie. Le nouveau modèle qui allie ces atouts est équipé du nouveau Calibre 179,  réduit de 30% en largeur et 40% en épaisseur puisque son boîtier ne fait plus que 12,4mm de hauteur contre 16mm pour la Reverso Gyrotourbillon 2, Calibre 174, lancée en 2010. En comparaison, le boîtier du plus petit modèle de la nouvelle ligne Reverso Classique à quartz fait 7,40mm. La Reverso Tribute Gyrotourbillon est donc sans conteste la vedette des collections lancées cette année pour célébrer les 85 ans de la Reverso cette année.  Elle est éditée en série limitée de 75 exemplaires.

Reverso Tribute Gyrotourbillon © Jaeger-LeCoultre
Panerai Luminor 8 Days Box Set

Au cœur de ce nouveau coffret Luminor 8 Days composé de deux montres, on retrouve tout l’ADN de la marque : une subtile alliance de composants vintage et de mouvements modernes avec une petite touche de culture pop. Ces deux montres sont des répliques de créations antérieures à 1996, une date clé dans l’histoire de Panerai puisque la marque sera reprise par le Groupe Richemont (Vendôme, à l’époque) l’année suivante. Toutes deux ont donc été commandées en 1996 par l’acteur Sylvester Stallone, tombé amoureux de Panerai, qui portait précisément un modèle de la marque dans le film Daylight.

La Luminor Black Seal en version pour gauchers est munie d’un boîtier de 44mm de diamètre en acier inoxydable avec finition DLC (Diamond-Like Carbon). Elle se distingue par sa couronne de remontoir placée sur la gauche, ce qui la différencie de la montre originale. Cette caractéristique, que l’on retrouve chez très peu de marques, est proposée par Panerai dès les années 1940 pour permettre aux plongeurs de la Marine royale italienne de mettre la montre au poignet droit, le compas et le profondimètre étant portés au poignet gauche. L’autre montre de ce coffret, la PAM650 Luminor Daylight 8 Days, est une reproduction d’un modèle produit à cinq exemplaires seulement, également commandé par Stallone. Ce sont les seuls modèles de la marque dotés d’un cadran blanc orné d’index et d’aiguilles bleus. Le bracelet en alligator bleu, également semblable à l’ancien modèle, se ferme par une boucle ardillon. Les deux garde-temps sont animés par un tout nouveau mouvement. Leur calibre P.5000, entièrement conçu par la Manufacture Panerai, se caractérise par un remontage manuel et une réserve de marche de 8 jours grâce à ses deux barillets montés en série.

Luminor 8 Days Set © Officine Panerai
La Rotonde de Cartier Astromystérieux

Dans les traditionnelles montres et pendules mystérieuses Cartier, les aiguilles apparaissent entre deux verres saphir, comme en suspension au cœur de la montre et sans connexion apparente avec l’ensemble du mécanisme qui les anime. Mais la Rotonde Astromystérieux pousse la prouesse de cette architecture horlogère encore plus loin : grâce à des disques saphir rotatifs supplémentaires ce ne sont plus seulement les aiguilles qui semblent en apesanteur mais bien le mouvement tout entier. En effet, le Calibre 9462 MC s’articule autour de quatre disques saphir qui soutiennent les composants du mouvement incluant le balancier, le train d’engrenages, l’échappement et le barillet.  Les quatre disques tournent de manière synchronisée pour entraîner le mouvement que le cœur transparent de la montre laisse apparaître tout entier. Il effectue un tour de cadran en une heure. Véritable prouesse  horlogère, ce mécanisme a fait l’objet de trois dépôts de brevet par Cartier pour le remontage, le système de mise à l’heure et le développement d’un levier révolutionnaire.  Présentée dans une boîte en platine de 43,5mm de diamètre, la Rotonde de Cartier Astromystérieux sera vendue en série limitée de 100 pièces numérotées.

Montre Rotonde de Cartier Astromystérieux calibre 9462 MC (Laziz Hamani © Cartier)
Montblanc Transatlantic Villeret Tourbillon Cylindrique Pocket Watch and Navigator Clock

Depuis que Montblanc a fait l’acquisition en 2006 de la pépite Minerva, manufacture horlogère haut de gamme née à Villeret en 1858, on pouvait s’attendre à de belles choses : la réalisation de pièces d’exception sur la base d’une forte capacité d’innovation. La Transatlantic Montblanc Villeret Tourbillon Cylindrique Pocket Watch and Navigator 110 years Edition est une de ces pièces événementielles. Cet ensemble de garde-temps composé d’une montre de poche et d’une horloge de navigation rend hommage aux chronomètres de marine du début du 20ème siècle – à l’instar de ceux réalisés par Villeret à cette époque – utilisés durant l’âge d’or des voyages transatlantiques en paquebots. Tout comme les chronomètres de marine de l’époque, ils sont équipés d’un spiral cylindrique, garant d’une fiabilité et d’une stabilité de marche exemplaires en pleine mer. Villeret est d’ailleurs l’une des rares manufactures capables de fabriquer ses propres spiraux. Deux versions existent : le duo montre de poche et horloge de navigation édité en un seul exemplaire et la montre de gousset seule éditée à huit exemplaires.

Le calibre MB M68.40 de la montre de poche anime de nombreuses fonctions : un triple affichage des fuseaux horaires et deux globes remarquables affichant les 24 fuseaux horaires du monde dans les hémisphères nord et sud. Quant à l’unique ensemble montre de poche/horloge de navigation, Calibre MB 13.98 développé en collaboration avec la célèbre manufacture de pendules Erwin Sattler, il inclut une horloge de marine montée sur un pesant socle de granit aux bras en carbone qui assure sa stabilité sur le pont d’un bateau, tout comme un chronomètre de marine traditionnel monté à la cardan. Notons que ce socle comprend une petite suspension à cardan supplémentaire où peut être placée la montre de poche.

Comme pour toutes les pièces de la Manufacture Villeret, les finitions des montres et de leurs mouvements sont magnifiquement exécutées à la main. Ainsi, sur les deux globes, des peintures et des gravures miniatures reproduisent les contours des continents et les océans qui les séparent. À douze heures se trouve l’indication de l’heure de référence sous la forme d’une rose des vents sculptée. L’aiguille qui la parcourt pour indiquer les heures est en forme de fleur de lys. Enfin, le pont de tourbillon est lui aussi poli à la main durant deux semaines par un maître horloger, tandis que les composants du mouvement et les ponts sont décorés d’un motif guilloché exceptionnel exécuté main formant des vagues rappelant l’océan.

Collection Villeret Tourbillon Cylindrique Pocket Watch & Navigator 110 Years © Montblanc
Haut de page
Points de vue
Entretien avec Rolex Daytona Guy : pourquoi la Daytona ?
vendredi, 20 octobre 2017
11 min de lecture
Carlito Fuente et Ricardo Guadalupe © Hublot
Nouveautés
Hublot - Vous avez dit cigares ?
vendredi, 20 octobre 2017
La rédaction
4 min de lecture
6
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5