>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

SIHH et réseaux sociaux : une expérience horlogère...
SIHH

SIHH et réseaux sociaux : une expérience horlogère renouvelée

mercredi, 30 janvier 2019
Par Pierre Humeau
fermer
Pierre Humeau
Rédacteur, ReUp

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

La nouvelle formule du SIHH – plus connecté, plus court, plus interactif – a porté ses fruits sur les réseaux sociaux. Deux semaines après la fin du Salon, voici ce qui a compté en ligne.

Le SIHH a vu sa fréquentation augmenter de 15 % pour cette édition. Un intérêt également constaté dans les volumes de recherche sur Google : l’édition 2019 est devenue le nouveau standard, dépassant de plus de 25 points l’édition 2018 d’après Google Trends. Cette progression est également patente sur les réseaux sociaux à travers le monde.

Un volume de recherche en hausse

On observe un grand intérêt aux États-Unis notamment, et plus particulièrement dans les zones autour de Miami, San Diego, Los Angeles et New York du 27 décembre 2018 au 27 janvier 2019. Les tendances de recherche sur Google sont généralement un premier indicateur intéressant quant aux volumes de contenus, de mentions et de conversations sur les réseaux sociaux.

En excluant les réseaux chinois pour cet exercice, nous constatons que les populations les plus actives suivent les grandes « tribus » du monde de la Haute Horlogerie. Un public d’initiés plutôt mature, qui s’exprime toujours autant sur Twitter pour relayer les nouveautés et qui comprend de plus en plus de femmes, même majoritaires dans le segment des 35-44 ans. On observe par ailleurs l’arrivée de populations plus jeunes, parfaitement au fait des innovations horlogères dans leurs dimensions créatives. Un public qui ne mâche pas ses mots lorsqu’il s’agit de parler des marques horlogères.

Les petites histoires paient

Toujours en excluant les réseaux chinois, certaines marques explosent parmi les « hashtags » les plus populaires associés à celui du SIHH.

#ArtOfPrecision pour Jaeger-LeCoultre

Jaeger-LeCoultre et son #artofprecision – utilisé tout de même plus de 1’000 fois sur Instagram à l’occasion de la présentation de la Master Grande Tradition Gyrotourbillon Westminster Perpétuel limitée à 18 pièces – a prouvé qu’une Maison savait capturer l’attention du SIHH à ses propres fins. Le sujet pourtant complexe de la précision à travers des savoir-faire comme le guillochage, l’émaillage, le sertissage ou la gravure a pu être mieux compris à travers un séquençage maîtrisé dans l’écosystème digital. Ce qui prouve notamment qu’Instagram, au-delà de « belles » images, peut devenir un point d’entrée vers une culture horlogère exigeante.

#SilverSpitfire pour IWC

IWC Schaffhausen a su affoler les compteurs des médias sociaux avec sa nouvelle ligne de montres Spitfire. En soutenant cette nouvelle épopée intitulée « Silver Spitfire – The Longest Flight », véritable tour du monde en Spitfire, et en apportant un avion Spitfire de 1942 sur son stand, la marque a su utiliser ces deux leviers à bon escient. Le premier jouait sur la promesse d’une aventure palpitante avec son propre compte dédié. Le second offrait un magnifique décor durant le SIHH pour prendre des photos et autres selfies en jouant à plein la carte « nouvelle expérience » grâce aux accessoires mis à disposition des visiteurs, tout à coup transformés en pilotes de chasse.

#sihh2019luhan pour Audemars Piguet

Audemars Piguet, même sans Weibo/WeChat, a envahi les réseaux sociaux grâce à LuHan. Au-delà de la dimension « red carpet », la collaboration a été massivement relayée en ligne, notamment les moments de découverte du jeune artiste chinois en compagnie des maîtres horlogers de la marque. Celle-ci a également su organiser des shootings de très grande qualité, relayés quasi instantanément sur les réseaux.

Cette édition 2019 a montré un nouveau visage. Si la sphère horlogère historique est toujours aussi importante lorsqu’il s’agit de véhiculer une certaine culture empreinte de savoir-faire, ce SIHH a aussi fait la part belle à de nouvelles stratégies tout aussi importantes pour conquérir les publics.

La première remarque tient à la féminisation de la communauté des aficionados, notable in situ comme sur les réseaux sociaux. La Haute Horlogerie y trouve clairement un nouveau vivier stimulant pour ses métiers créatifs. On notera ensuite que les marques les plus performantes en ligne ont su « raconter des histoires » tout à la fois attractives et grand public, sans compromettre la qualité de leurs produits. La Chine, enfin, n’est plus ce continent « à part » mais bien un des moteurs d’influence déterminants sur les réseaux sociaux, à même d’agir sur les comportements d’achat. Prometteur.

Haut de page