>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Sotheby’s : vente de quatre chefs-d’œuvre d’Antide...
Culture

Sotheby’s : vente de quatre chefs-d’œuvre d’Antide Janvier

mercredi, 17 novembre 2010
Par Danièle Chambas
fermer
Danièle Chambas

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Le 9 novembre dernier à Paris, trois pendules exceptionnelles ont changé de mains pour environ € 800’000 (USD 1’095’590), soit 20 % du total de la vente de mobilier, sculptures et objets d’art dont elles faisaient partie. La quatrième n’a pas été adjugée.

Marcel Mennesson (1884-1976), plus connu sous le nom de « Monsieur Vélosolex », fut un collectionneur passionné et averti d’horlogerie de précision de très haute qualité. Sûr qu’il a été enthousiasmé par les pièces d’Antide Janvier (1751-1835), dont les descendants du collectionneur vendaient le 9 novembre dernier à Paris quatre chefs-d’œuvre ainsi que trois documents (rapports et manuels du maître) ! Pour bien souligner l’importance de cette dispersion, Sotheby’s avait édité un catalogue à part, déjà collector, les horloges signées Antide Janvier étant aujourd’hui extrêmement rares. Une soixantaine d’entre elles sont connues, sur un total de quelque 600 pièces, dont beaucoup ont été détruites à la Révolution française ou vendues et démontées lors de la faillite de leur concepteur, en 1810. Rappelons qu’Antide Janvier, un surdoué, présenta à l’âge de seulement 15 ans et avec beaucoup de succès sa première sphère planétaire à l’Académie des sciences de Besançon et qu’il subjugua Louis XVI par son génie, le roi lui ayant acheté sur-le-champ une paire de sphères mécaniques en 1784.

Pendule Sphère mouvante d'Antide Janvier (1774 et 1825) adjugée pour 324'750 euros (estimation 150-250'000 euros) © Sotheby’s
Pendule Sphère mouvante d'Antide Janvier (1774 et 1825) adjugée pour 324'750 euros (estimation 150-250'000 euros) © Sotheby’s
Le « Van Gogh de la pendule »

C’est donc dans le cadre de la magnifique Galerie Charpentier (76, rue du Faubourg-Saint-Honoré), à 14 h 30, qu’a débuté cette vente devant, malheureusement, un public clairsemé mais avec des enchérisseurs au téléphone et en ligne. Quelques jours auparavant, l’horloger genevois François-Paul Journe, accompagné d’un l’historien, avait fait le voyage pour présenter les pièces d’Antide Janvier.

En moins de 20 minutes, et malgré quelques problèmes d’affichage électronique, les lots 120, 121 et 122 changèrent de main. Le premier, un beau régulateur de cheminée à sonnerie des heures et demies, quantième et remontoir d’égalité (vers 1785), partit pour € 48’750 (USD 66’762) (estimation : € 40’000-60’000 / USD 54’780-82’170). Le lot 121, une spectaculaire sphère mouvante (1774 et 1825), œuvre des premières années du jeune prodige, fut adjugé pour € 324’750 (USD 444’740) alors qu’il était estimé € 150’000-200’000 (USD 205’420-273’900). Quant au lot 122, un magnifique régulateur de parquet de 15 jours de réserve de marche avec deux cadrans, trois mouvements, grande sonnerie et quantième (1812), il trouva preneur pour € 432’750 (USD 592’645) alors qu’il était estimé € 400’000-600’000 (USD 547’795-821’690). Le lot 123, un régulateur de cheminée à calendrier, ne dépassa pas € 85’000 (USD 116’400). Se situant en dessous du prix de réserve, il ne fut pas vendu. Tout comme trois documents d’Antide Janvier : le lot 125 (€ 6’500 / USD 8’900), le lot 126 (€ 1’200 / USD 1’645) et lot 127 (€ 5’500 / USD 7’530), qui retournèrent à leurs propriétaires.

« Un résultat dans l’ensemble satisfaisant », commentait un peu déçu Geoffroy Ader, président du Département européen de Haute Horlogerie chez Sotheby’s Genève, qui a participé à l’élaboration du catalogue de celui qu’il surnomme le « Van Gogh de la pendule ». Pourquoi cette vente n’a-t-elle pas été organisée à Genève ? « Sotheby’s ne vend pas de pendules aux enchères dans cette ville », précisait-il. Et de souligner qu’Antide Janvier a inspiré de nombreux horlogers. Souhaitons que cette vente permette de retrouver d’autres chefs-d’œuvre oubliés de ce génie !

Haut de page