>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Swatch Group attire les artistes à Shanghai
Economie

Swatch Group attire les artistes à Shanghai

jeudi, 08 décembre 2011
fermer
Editor Image
Michèle Laird
Journaliste indépendante

“La culture est ce qui demeure dans l’homme lorsqu’il a tout oublié. ”

Édouard Herriot

Michèle Laird devient journaliste après une carrière dans les arts à Paris, New York et Londres auprès d’artistes comme Jean Tinguely, Niki de Saint-Phalle, Patrice Chéreau et Claudio Abbado.

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

La stratégie du groupe Swatch pour doubler son chiffre d’affaires en Chine mise notamment sur un pari novateur : la création d’un hôtel où cohabiteront luxe, prestige, commerce et création.

Le Swatch Art Peace Hotel, ouvert à Shanghai début novembre, représente la vitrine phare du Groupe en Chine avec quatre boutiques pour ses marques Swatch, Omega, Breguet et Blancpain. L’investissement de CHF 50 millions (EUR 40 millions / USD 54 millions), en lieu et place d’un loyer qui aurait pu grimper jusqu’à CHF 15 millions (EUR 12 millions / USD 16 millions) annuels pour un objet de cette qualité, sera rapidement amorti, assure le groupe Swatch. Mais la véritable innovation, celle qui a séduit les autorités dont dépend l’un des plus beaux immeubles de la ville, est d’avoir proposé d’accueillir non seulement des visiteurs mais surtout des artistes. Le Swatch Art Peace Hotel doit devenir une plaque tournante pour les artistes en provenance de tous les continents.

Danseurs, musiciens, photographes, cinéastes, écrivains, peintres et artistes conceptuels sont invités à séjourner au Swatch Art Peace Hotel jusqu’à six mois pour y travailler, échanger et s’inspirer de la scène d’art contemporain de Shanghai, considérée actuellement comme l’une des plus « vibrantes » de la planète. Le groupe Swatch affirme ne rien demander en retour si ce n’est une simple trace de leur passage, qui pourrait même se résumer à un autographe sur une serviette de bain… Une première volée a déjà pris ses quartiers comprenant, parmi les 18 artistes retenus, cinq artistes chinois et trois artistes suisses : Ted Scapa, Andrea Lorenzo Scartazzini et Silene Fry.

Réaliser un vieux rêve

Quatre suites et trois chambres au quatrième étage sont réservées aux hôtes, mais l’essentiel du bâtiment est dévolu aux 18 ateliers-appartements ainsi qu’aux espaces de rencontre et d’exposition mis à la disposition des artistes chinois et étrangers retenus par le comité de sélection. Celui-ci comprend Nayla et Nick Hayek, respectivement présidente et directeur général du groupe Swatch, Esther Grether, membre de son conseil d’admiration et collectionneuse d’art renommée, François-Henri Pinault, patron de PPR, Mikhail Kusnirovich, président du Comité de développement stratégique de GUM, Tan Sri Francis Yeoh, président de YTL Group, et l’acteur George Clooney.

Cet endroit était mythique, il redeviendra mythique.
Nick Hayek

Ce concept de cohabitation entre commerce et création serait venu à Nick Hayek lorsqu’il cherchait un lieu d’implantation prestigieux pour des boutiques du Groupe dans cette ville qui ne dort jamais. Situé à l’intersection du fameux Bund et de Nanjing Road, l’ancien Peace Hotel, dont le charme suranné avait survécu à son délabrement complet, lui est immédiatement apparu comme l’endroit idéal pour la réalisation d’un vieux rêve. Depuis ses études de cinéma à Paris, Nick Hayek voulait en effet créer un espace où des artistes pourraient donner libre cours à leur imagination dans un cadre stimulant, sans se préoccuper de contingences matérielles. Conclusion de Nick Hayek : « Cet endroit était mythique, il redeviendra mythique. »

tags
Haut de page