>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Swatch Group : la croissance continue malgré des taux de...
Economie

Swatch Group : la croissance continue malgré des taux de change peu favorable

mercredi, 23 juillet 2014
Communiqué de presse
fermer
Communiqué de presse
Communiqué de presse

Sed posuere consectetur est at lobortis. Duis mollis, est non commodo luctus, nisi erat porttitor ligula, eget lacinia odio sem nec elit. Vestibulum id ligula porta felis euismod semper. Cum sociis natoque penatibus et magnis dis parturient montes, nascetur ridiculus mus.

Lire plus

CLOSE
6 min de lecture
S

Swatch Group a réalisé, au premier semestre 2014, un chiffre d’affaires brut de CHF 4’535 mio à taux de change constants, qui a encore progressé de 8.5%. Par rapport au premier semestre de l’année dernière, le franc suisse, déjà surévalué, s’est encore apprécié à l’encontre des monnaies de tous les marchés importants du Groupe. En raison de cette situation des taux de change extrêmement négative, le chiffre d’affaires du Groupe est diminué de CHF 188 mio, ou de 4.5 points de pourcentage.

Le segment Montres & Bijoux (incluant la production) enregistre une croissance du chiffre d’affaires brut de 8.8% par rapport à l’année précédente et à taux de change constants, respectivement de 4.3% aux taux de change actuels. Cette croissance est à mettre au compte des fortes marques et du réseau de distribution étendu du Groupe. En monnaie locale, tous les marchés, mis à part quelques pays européens, sont en croissance par rapport aux chiffres très élevés de l’année précédente. Ceci est aussi le cas pour la Chine. Les investissements en marketing ont été à nouveau très intensifs pour toutes les marques et plus particulièrement pour Omega à l’occasion des Jeux Olympiques de Sotchi.

D’importants investissements ont à nouveau été réalisés chez Harry Winston afin d’élargir la gamme de produits, augmenter la disponibilité de la « Haute Joaillerie » et pour la nouvelle collection de montres présentée lors de Baselworld 2014 et qui sera disponible à la vente dans les salons dès le second semestre 2014. Des investissements ont également été réalisés pour le renouvellement des salons de ventes.

L’incendie chez ETA du 29 décembre 2013 a provoqué une contrainte significative sur la production du Groupe. Bien que l’incendie fut maitrisé rapidement, ce dernier a causé un dommage matériel considérable entraînant l’interruption de l’atelier de galvanoplastie et de la production de mouvements de montres subséquente. ETA a terminé les travaux de nettoyage en janvier 2014 déjà, cependant l’atelier de galvanoplastie incendié n’a pas pu être remplacé comme prévu durant le premier semestre 2014 suite aux délais de livraison importants des installations de remplacement. Le chiffre d’affaires brut non réalisé suite à l’incendie, en raison des défauts ou retards de livraison, se monte à environ CHF 200 mio. Depuis lors, la production chez ETA a été réorganisée, et, à priori, seuls quelques retards de livraison devraient subsister durant le second semestre 2014.

Le segment des Systèmes Electroniques reste exposé à la surévaluation du franc suisse, et particulièrement par rapport à l’USD et au JPY qui ont connus une érosion supplémentaire de -5%, respectivement -11% comparé au premier semestre 2013. Ce segment a enregistré un chiffre d’affaires brut de CHF 146 mio, correspondant à une baisse de 2.0% aux taux de change actuels, à noter que les chiffres d’affaires du mois de mai et de juin étaient en développement très positifs.

 

Malgré la situation des taux de change peu favorable et la contrainte dans la production de mouvements en raison de l’incendie chez ETA, le Groupe maintient son approche très défensive concernant sa politique d’adaptation des prix, favorisant le gain de parts de marché plutôt que les considérations de rentabilité à court terme. Dans ces circonstances, Swatch Group a enregistré un résultat opérationnel de CHF 830 mio et un résultat net de CHF 680 mio. Depuis fin 2013, plus de 800 emplois ont également été créés au niveau mondial, dont 460 en Suisse. Dans son ensemble, Swatch Group emploie ainsi plus de 34’000 collaborateurs à fin juin 2014. De plus, CHF 396 mio ont été investis dans les immobilisations d’exploitation. Le cash-flow opérationnel réalisé durant le premier semestre 2014, s’élève à CHF 1’013 mio.

Les stocks s’élèvent à fin juin 2014 à CHF 5’729 mio. L’augmentation d’environ CHF 300 mio par rapport à la fin de l’année dernière est essentiellement à mettre au compte des produits semi-finis et produits finis. Pour le développement de la marque Harry Winston, comme dit plus haut, CHF 140 mio ont été investis dans la nouvelle collection « Haute Joaillerie » parée de diamants. L’ouverture de nouveaux propres points de vente, le lancement imminent de la nouvelle Omega Master Co-Axial avec mouvement amagnétique ainsi que le lancement mondial de la Swatch Sistem51 au second semestre, sont d’autres éléments de cette constitution positive du stock.

Perspectives

Les perspectives du Groupe restent très bonnes dans toutes les régions et segments et un second semestre 2014 prometteur est attendu. Particulièrement aux Etats-Unis et au Japon, le développement très positif des ventes continue. Le renforcement des ventes observé en Chine continentale se poursuit également. En revanche la situation à Hong Kong est empreinte d’incertitudes. Au second semestre 2014, en raison d’une base de comparaison plus favorable au niveau des taux de change par rapport au franc suisse, l’impact négatif des taux de change constaté sera moins dramatique que celui subit sur le premier semestre 2014.

Le Groupe va renforcer sa présence mondiale en poursuivant ses investissements dans le marketing, les réseaux de distribution et de service à la clientèle. De plus, le Groupe investit continuellement dans la formation continue du personnel tout comme  dans la formation professionnelle de base. Les marques vont enrichir leur gamme de produits existante et très demandée par le lancement de nouveaux produits.

Pour la marque Swatch une importante croissance est attendue pour le second semestre 2014 grâce à l’amélioration de la disponibilité du modèle à succès et mondialement très demandé Sistem51 et la Master Co-Axial de Omega va engendrer de fortes impulsions sur les ventes. Acquis l’année dernière, Harry Winston se développe de manière très réjouissante et va, aussi avec le lancement de la nouvelle collection de montres, continuer son importante contribution au Groupe durant les prochains six mois.

Dans le domaine de la production et plus particulièrement pour la fabrication d’aiguilles de montres d’Universo et la fabrication de cadrans de Rubattel & Weyermann, la nouvelle et moderne unité de production de La Chaux-de-Fonds va être mise en service dès le mois d’août. Les retards de livraison de mouvements suite à l’incendie chez ETA vont se résorber.

Swatch Group va poursuivre de manière conséquente sa stratégie à long terme de gains de parts de marché.

  • Le chiffre d’affaires brut du Groupe augmente de 8.5% à CHF 4’535 mio à taux de change constants, ou de 4.0% à CHF 4 347 mio aux taux de change actuels.
  • Croissance du chiffre d’affaires brut de plus de 10% dans le segment des Montres & Bijoux, à taux de change constants, et de 8.8% en incluant la production, ce malgré l’incendie chez ETA qui a impacté négativement le chiffre d’affaires d’environ CHF 200 mio.
  • Création de plus de 800 nouveaux emplois au cours des six premiers mois de l’année, dont plus de 460 en Suisse.
  • Résultat opérationnel de CHF 830 mio, en baisse de 8.8% par rapport à l’année dernière, ceci comme attendu, en raison de la situation négative des taux de change, des dépenses importantes en marketing pour les Jeux Olympiques de Sotchi et de l’incendie chez ETA. La marge opérationnelle atteint toutefois 20.2%.
  • Résultat net de CHF 680 mio, inférieur de 11.5% au premier semestre 2013 et un rendement sur le chiffre d‘affaires net de 16.6%.
  • Perspectives positives pour le second semestre, avec une base de comparaison plus favorable en terme de taux de change et, depuis juillet déjà, une amélioration de la situation chez ETA après avoir surmonté l’incendie.
Haut de page