>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

TTR3 Blue Equalizer Frequencies d’Antoine Preziuso
Nouveautés

TTR3 Blue Equalizer Frequencies d’Antoine Preziuso

lundi, 16 septembre 2019
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Modèle unique en or blanc 18 ct. orné de 233 saphirs taille baguette pour plus 24 carats et de trois saphirs trillion solitaires volants sur le cadran, cette réalisation abrite le mouvement Tourbillon of Tourbillons, icône de la marque.

Trois brevets internationaux protègent le TTR3 Blue Equalizer Frequencies. Ils témoignent de la créativité et de la capacité d’innovation d’Antoine Preziuso Genève qui a su donner vie à ce projet au terme d’une décennie de recherches. L’association de trois tourbillons sur un plateau tournant donne à cette montre une régularité inégalée, grâce à son triple différentiel. Chacun des trois tourbillons effectue une rotation complète en une minute, à un rythme plus rapide que l’ensemble du plateau qui accomplit six tours de cadran en une heure, soit un tour toutes les dix minutes. La vitesse de rotation des tourbillons est donc accélérée par cette double révolution. Ils sont disposés à équidistance du centre du plateau et leurs axes respectifs forment un triangle équilatéral. Les trois cages effectuent leur révolution selon des axes de rotation différents et à des vitesses variables, améliorant l’isochronisme de l’ensemble.

TTR3 Blue Equalizer Frequencies © Antoine Preziuso
TTR3 Blue Equalizer Frequencies © Antoine Preziuso

Ce différentiel est unique tant par sa conception que par les différents rôles qui lui sont assignés. Il doit distribuer une énergie constante du double barillet aux trois tourbillons; délivrer cette énergie par le centre sans gêner l’axe des aiguilles ; gérer l’arrêt d’un tourbillon ; corriger d’éventuelles variations de fréquence. Il abrite le plus petit roulement à billes du monde, à peine 1,6 millimètre de diamètre dans lequel se logent six billes de 0,013 millimètre de diamètre !

La proximité des trois régulateurs tourbillons indépendants – et leur disposition sur le plateau – leur permet d’entrer en résonance et d’adopter naturellement, par un phénomène dit « de synchronisme », une fréquence identique. Lorsqu’ils entrent en résonance, chacun des oscillateurs voit son amplitude augmenter de manière significative, perceptible à l’œil nu. Le système dans son entier ne forme donc plus qu’un seul régulateur révolutionnaire, qui oscille à une fréquence parfaitement stable de 3 hertz.

Haut de page