>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Un entretien avec un ‘Patekaholic’: amour de la marque et...
Points de vue

Un entretien avec un ‘Patekaholic’: amour de la marque et défi digital

jeudi, 07 septembre 2017
Fermer
Editor Image
William McNish
Planneur stratégique chez RE-UP

“Il n’y a rien d’aussi beau que l’étincelle qui brille dans les yeux d’une personne à l’énoncé d’un sujet qui la passionne !”

Une étincelle novatrice doublée d’un esprit analytique : le duo gagnant !

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture
Jasem

Jasem

  • Finance
  • 36 ans
  • N/A

Jasem a 3 passions dans la vie: les belles montres, les voitures et les cigares.

Jasem s'est très tôt passionné pour les montres. Il a su aussi très vite qu'une swatch ne serait pas suffisante... A l'âge de 16 ans, sa mère lui offrit sa première montre - une Tag Heuer. Depuis, il n'a jamais regardé en arrière...

Lire plus
Dites-en nous plus à propos de vous. Comment vous êtes-vous retrouvé dans le monde de la Haute horlogerie ?

Je m’appelle Jasem et je travaille dans la finance. À l’origine, j’étais passionné par les cigares, les voitures et les belles montres.

Depuis tout jeune, je me rappelle avoir toujours voulu une montre, mais je savais qu’une Swatch ne ferait pas l’affaire. À 16 ans, ma mère m’a offert mon tout premier modèle, une Tag Heuer. À partir de ce moment-là, c’est devenu une obsession que je n’ai jamais pu réfréner. En mettant de côté mon allocation scolaire, j’ai pu ajouter une Omega Seamaster et une Breitling Navitimer à ma collection. Ma passion a évolué à partir de là. J’ai eu des Rolex, Hublot, Richard Mille, Audemars Piguet et, enfin, Patek Philippe.

Pourquoi Patek Philippe?

Je dois admettre avoir été fasciné par la force de la marque. Il y a cette aura que je ne pouvais pas expliquer. Quand je me suis intéressé à Patek – il n’y a pas très longtemps –  la plupart des gens n’avaient jamais entendu parler de cette marque. Pourtant, ceux qui la connaissaient étaient des personnes prospères et reconnues dont les goûts sont loin d’être traditionnels.

Quand j’ai commencé à creuser le sujet et que j’ai acheté mes premières montres, j’ai compris qu’avec Patek, la création était  liée à l’émotion et non pas à une quelconque tendance. C’est pour cela que chez Patek, vous ne verrez jamais de boîtiers en céramique ou en carbone. Pour autant, ces montres sont bel et bien des miracles d’ingénierie et de créativité. La quête de grandeur vient tout d’abord de la passion, qui s’exprime ensuite d’un point de vue artistique. Ce que je sais apprécier.

Avec Patek, même les modèles critiqués finissent toujours par être aimés. En effet, comme la marque repousse sans cesse les limites en termes de design et de créativité, la première réaction du public est forcément dure mais en fin de compte, cela se solde toujours par des coups de cœur tardifs. Si les premières réactions sont mitigées, elles cèdent progressivement la place à un véritable engouement.

Quelle est votre Patek Philippe favorite ?

Difficile à dire parce que j’en ai plus d’une. J’aime beaucoup les Références 5070, 1463, et 1579 ; j’adore les Références 3488 et 5004. Comme vous le voyez, mes goûts se dispersent très vite. Cela dit, j’ai un penchant pour les chronographes Patek. Pourquoi ? C’est une question difficile. Je pourrais en parler pendant des heures. Disons juste que leur beauté, le design des boîtiers, les cadrans et les mouvements, s’il y a un fond ouvert, parlent d’eux-mêmes.

A post shared by Patekaholic (@patekaholic) on

Pourquoi pensez-vous que Patek Philippe soit contre les médias sociaux ?

Je ne pense pas qu’ils soient contre, je pense plutôt qu’ils sont conservateurs. Ils vont y venir, ils le font tous.

Pensez-vous que la marque se développera sur les médias sociaux ?

Oui, les publications papier arrivent en bout de course. On peut même dire qu’elles sont déjà mortes, même si Patek tend à penser l’inverse. L’amour pour la marque émane principalement de comptes Instagram comme le mien et bien d’autres. Mais si les médias sociaux sont puissants, ils peuvent aussi être dangereux. Ils ouvrent la voie aux opinions de tous bords et le marketing devient interactif, contrairement au « print ». C’est uniquement cela qui effraie de nombreuses marques car maintenant, les retours négatifs peuvent être immédiats. Et cela se répercute tout de suite sur la fidélité envers la marque, les ventes et les points de vue. Mais bien gérés, les médias sociaux peuvent aussi être un outil très puissant. A ce jour, Patek a changé plusieurs cadrans de montres en se basant sur les avis du public. Cela montre bien que la marque écoute ce qui se dit, sans pour autant « entrer dans le jeu ».

Le fait de rester en marge des médias sociaux peut-il avoir des répercussions sur les ventes ?

L’entreprise grandit de jour en jour et la production augmente. Ce qui fait grincer des dents certains collectionneurs désireux de voir les volumes diminuer. Je pense que l’entreprise se porte mieux qu’elle ne s’y attendait. L’audience plus jeune restera principalement tournée vers les Nautilus et Aquanaut. Patek s’efforce d’ailleurs d’alimenter cette base avec ferveur. Personnellement, je pense que la Nautilus 44mm en acier sera du prochain Baselworld ou celui d’après. Croyez-moi, elle n’a pas été faite pour votre voisin septuagénaire.

A post shared by Patekaholic (@patekaholic) on

Quel est votre premier choix et pourquoi pour une montre de jour ?

Les Rolex sont solides et quand il m’arrive d’en érafler une, je n’ai pas envie de me tirer une balle. Je fais référence à la Rolex en acier.

Une montre de soirée ?

La Patek Philippe Ref 5070P est ma préférée.

A post shared by Patekaholic (@patekaholic) on

Une montre de sport ?

Aquanaut, n’importe laquelle d’entre elles.

Si vous pouviez posséder n’importe quelle montre, quel serait votre choix ?

J’achèterais une Patek Philippe Ref 5070 en acier, si elle existe. J’espère que c’est le cas et j’espère que son propriétaire sait combien je l’aime et combien j’en ai besoin dans ma vie !

Haut de page
Points de vue
Entretien avec The Horacle : l’ascension des indépendants !
lundi, 04 septembre 2017
6 min de lecture
Points de vue
IWCGirl nous parle du pouvoir des influenceurs Instagram dans la Haute Horlogerie
jeudi, 03 août 2017
13 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5