>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Un moment avec la Drive Extra-Plate de Cartier
Plus de vidéos
Regards de connaisseurs

Un moment avec la Drive Extra-Plate de Cartier

vendredi, 30 juin 2017
Fermer
Editor Image
Alex Ballmer
Spécialiste des réseaux sociaux et amateur de Haute Horlogerie

“Le temps qui passe est à jamais perdu.”

« La Haute Horlogerie, c’est pire qu’une addiction. »

Lire plus

CLOSE
2 min
X

Rien de tel que de vivre quelques jours avec une montre pour en apprécier toutes les caractéristiques. Proportions, esthétique, confort, fonctions… Nous avons testé pour vous la nouvelle Drive Extra-Plate de Cartier. Revue de détail.

C’est en 2016 que Cartier dévoile sa collection Drive avec trois modèles : une heure/minute/secondes, un second fuseau horaire et un tourbillon volant. Comme il est dans la tradition de la marque d’étendre la gamme de chacune de ses collections, des développements donc logiquement attendus pour étoffer la ligne Drive. Ce fut chose faite au SIHH 2017 avec une nouvelle version à phases de lune et une autre extra-plate. C’est cette dernière qui a retenu notre attention, notamment en raison du régime minceur qu’elle a subi.

Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography
Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography

Le boîtier de forme coussin en or rose d’une épaisseur de seulement 6,6 mm et d’un diamètre de 39 mm donne à la Drive Extra-Plate une toute nouvelle identité. Bien que considérée comme une nouveauté, elle conserve toute l’essence Cartier : des aiguilles « épée » bleuies, un saphir bleu intégré à la couronne, des chiffres romains et cette fameuse signature « secrète » à 7 h.

Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography

La courbure du verre a été également retravaillée pour renforcer l’effet « extra-plat ». Parfaitement intégrée au boîtier, elle assure une parfaite continuité entre l’or et le saphir. Même si ce « détail » ne saute pas aux yeux, il démontre le soin apporté par Cartier à ce modèle, qui se révèle être bien plus qu’une simple interprétation en plus fin de la montre originale.

Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography
Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography

Ira-t-on jusqu’à dire qu’il manque un peu de vie sur ce cadran blanc ? Une trotteuse ou une petite seconde auraient pu distraire l’œil du porteur lors d’une soirée un peu longue. En même temps, ce manque d’animation met en exergue une sobriété qui s’affirme comme un parti pris. Cette montre doit avant tout rester discrète, se glissant aisément sous une manche de chemise pour ne pas attirer l’attention.

Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography
Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography

Concernant le mouvement, le choix d’intégrer le calibre 430 MC est presque une évidence. En s’adressant à Piaget – spécialiste reconnu des mouvements extra-plats –, Cartier a pu acquérir une motorisation fiable sans investir dans le développement fastidieux d’un nouveau calibre. La réserve de marche étant de 40 heures, il est nécessaire de remonter le mouvement manuel tous les jours. Rien d’exaspérant, bien au contraire, tant la manipulation de la couronne simple et douce devient un mouvement jouissif.

Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography
Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography

Pour conclure, finesse et légèreté font de cette Drive Extra-Plate à la sobre élégance un modèle aérien destiné à une clientèle à la recherche d’une montre simple pour des occasions exceptionnelles.

Pour de plus amples informations techniques

Haut de page
Nouveautés
Mais qui est vraiment l’homme Drive ?
mardi, 19 janvier 2016
La rédaction
2 min de lecture
2
Baïkonour © Raketa
Visite guidée
L’envol du Russe Raketa
mardi, 25 juillet 2017
Jean-Didier Revoin
6 min de lecture
9
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5