>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Un moment avec la Jaeger-LeCoultre Master Chronograph
Regards de connaisseurs

Un moment avec la Jaeger-LeCoultre Master Chronograph

lundi, 31 juillet 2017
Fermer
Editor Image
Alex Ballmer
Spécialiste des réseaux sociaux et amateur de Haute Horlogerie

“Le temps qui passe est à jamais perdu.”

« La Haute Horlogerie, c’est pire qu’une addiction. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Rien de tel que de vivre quelques jours avec une montre pour en apprécier toutes les caractéristiques : proportions, esthétique, confort, fonctions… Nous avons testé pour vous la nouvelle Jaeger-LeCoultre Master Chronograph. Revue de détail.

Nous sommes en 1992, Bill Clinton devient le 42e président des États-Unis, Whitney Houston cartonne sur toutes les ondes radio avec son hit « I will always love you » et Walt Disney dévoile son chef-d’œuvre cinématographique Aladdin. C’est cette année-là, dans le merveilleux monde de la Haute Horlogerie, que Jaeger-LeCoultre dévoile la collection Master Control, caractérisée par des montres fiables, conçues pour une utilisation quotidienne et présentant un design efficace mais sans prétention. Ce sont ces mêmes éléments, succès de la collection oblige, que le public retrouve 25 ans plus tard, lors du Salon International de la Haute Horlogerie 2017. C’est en effet lors de cet événement que Jaeger-LeCoultre sort de ses tiroirs trois nouvelles versions, largement inspirées de leurs aînées. Le trio se compose comme suit : une version Date, un modèle Geographic avec second fuseau horaire et un Chronographe. C’est ce dernier qui va faire l’objet de cette investigation approfondie.

La première sensation visuelle est cette allitération graphique de la forme ronde sur le cadran qui donne une impression de contrôle ordonné. Le premier cercle est marqué par une échelle tachymétrique. Puis un chemin de fer argenté vient indiquer les heures, minutes et secondes (chiffres arabes pour l’axe vertical et des index bâton pour les heures). Celui-ci est coupé par les deux compteurs de chronographe, des 30 minutes et 12 heures. L’utilisation de la couleur bleue pour l’échelle du tachymètre, l’ensemble des aiguilles, et les chiffres et index des deux compteurs, comme pour le bracelet en alligator, donne une nouvelle vie à cette collection.

Ce rêve bleu a aussi marqué de son empreinte le calibre 751G. Ce mouvement automatique, également utilisé dans la collection Deep Sea, est constitué de 235 composants, 2 barillets et 37 rubis, avec une réserve de marche de 65 heures. Pour certifier la fiabilité du calibre, Jaeger-LeCoultre lui a fait passer son fameux programme de tests nommé « Master 1 000 Hours » (plus rigoureux que le COSC et portant sur la montre terminée). Il est donc fort dommage de ne pouvoir en admirer les prouesses techniques faute de fond saphir, contrairement aux versions Date et Geographic, qui, elles, en sont pourvues.

Jaeger-LeCoultre Master Chronograph
Jaeger-LeCoultre Master Chronograph

La montre épouse parfaitement le contour du poignet grâce à des dimensions équilibrées et de relativement petits poussoirs rectangulaires. Le boîtier en acier de 12,1 mm d’épaisseur et de 40 mm de diamètre assure en effet un excellent confort d’utilisation au quotidien, objectif premier de la montre. Les aiguilles bâton squelettées facilitent certes la lecture des deux compteurs de chronographe mais ne permettent pas d’appliquer une matière luminescente. Cette absence de marqueurs nocturnes risque donc de compliquer considérablement la lecture de l’heure lors d’une panne d’électricité à 3 heures du matin ou lors d’une soirée endiablée à Ibiza.

Il est souvent difficile de parler prix lorsque l’on évoque des garde-temps d’exception. Cependant, cet écueil est aisément évité avec la Master Chronograph, qui se veut accessible, tout en restant prestigieuse. Pour un peu plus de CHF 8 000.-, il vous est possible d’acquérir une montre d’une maison horlogère de renom, pourvue d’un mouvement chronographe manufacture de qualité et surtout, comme le chante si bien Whitney Houston, de l’aimer toujours.

Pour de plus amples informations, visitez le site web Jaeger-LeCoultre.

Haut de page
Drive Extra-Plate de Cartier © Sarah Duneton Photography
Videos
Un moment avec la Drive Extra-Plate de Cartier
jeudi, 06 juillet 2017
La rédaction
1 min de lecture
Variation de la moyenne mobile sur 12 mois
Nouveautés
Croissance horlogère en juillet
mercredi, 23 août 2017
La rédaction
2 min de lecture
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5