>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Un moment avec… Ludovic Barrois, créateur du blog Le Petit...
Points de vue

Un moment avec… Ludovic Barrois, créateur du blog Le Petit Poussoir

mardi, 06 décembre 2016
fermer
Editor Image
William McNish
Planneur stratégique chez RE-UP

“Il n’y a rien d’aussi beau que l’étincelle qui brille dans les yeux d’une personne à l’énoncé d’un sujet qui la passionne !”

Une étincelle novatrice doublée d’un esprit analytique : le duo gagnant !

Lire plus

CLOSE
8 min de lecture

Mode et luxe entretiennent des relations intimes. Apparues sur les médias sociaux, des personnalités inventent ou accompagnent les nouvelles façons d’appréhender la Haute Horlogerie. Nous sommes partis à la rencontre de ces “tastemakers” ou fabricants de goûts, qu’ils soient créateurs, entrepreneurs, stylistes ou véritables ‘hybrides’. Une jolie réinterprétation des codes du luxe qui continue avec une interview de Ludovic Barrois, créateur du blog Le Petit Poussoir.

C’est en feuilletant un numéro spécial de L’Express il y a quatre ans que Ludovic Barrois a contracté le « virus de l’horlogerie ». Chaque jour, son blog dévoile les dernières créations des grandes maisons horlogères tout en développant des contenus très pédagogiques sur la Haute Horlogerie.

Si son blog a amené Ludovic à travailler avec les marques les plus prestigieuses, il mène aussi une veille très utile de toutes les initiatives horlogères qui émergent à travers le monde, notamment sur des plateformes de crowdfunding comme Kickstarter.

La notion du temps… Est-ce que vous avez parfois l’impression de vivre contre la montre ?

En permanence ! J’ai toujours eu cette tendance à être hyperactif et à vouloir faire beaucoup de choses en même temps. Pour le coup, il m’est impossible de tout faire la même journée, voire le même mois ou la même année. Si seulement les journées pouvaient durer plus de 24 heures ou si un sommeil de quelques heures était suffisant, cela changerait la donne. Obligé donc d’optimiser mes journées, mes tâches et de vérifier l’heure en permanence. C’est un peu comme courir un marathon qui ne se termine jamais.

Leçon de style… Pour vous, qu’est-ce qu’une montre intemporelle ?

La définition de l’intemporalité est pourtant simple, mais il est vrai qu’il s’agit d’une notion qui est propre à chacun. Car nous avons tous notre propre perception de la vie, du monde et donc du temps. De mon point de vue, ce n’est pas nécessairement une montre qui ne vieillit pas, mais plutôt une montre que l’on veut avoir à son poignet en vieillissant soi-même. Difficile de prévoir ses goûts futurs, regarder en arrière donne donc souvent une bonne indication. J’ai justement soufflé ma trentième bougie en début d’année et fait l’acquisition d’une telle montre. L’idée première était de trouver un garde-temps que je voudrais porter pour mes 90 ans. Théoriquement, c’est chose faite.

L’idée première était de trouver un garde-temps que je voudrais porter pour mes 90 ans. Théoriquement, c’est chose faite.
Passe-temps… Porter une montre, est-ce pour une occasion particulière ou pour toutes les occasions ?

Un peu des deux, au final. Il me paraît évident qu’un amateur passionné portera une montre en toute occasion, mais qu’il aura également des montres spécifiques pour des occasions particulières. De mon côté, malgré les nombreuses pièces que je possède, seules trois ont un véritable rôle : celle de tous les jours avec laquelle je peux avoir une liberté totale, la classique intemporelle pour les occasions les plus habillées, puis la montre parée pour l’aventure conçue pour endurer les éléments. Et puis je ne sors jamais sans montre.

Mécaniques… Que vous évoque la sensation d’une belle montre mécanique au poignet ?

C’est toujours une question à laquelle j’ai du mal à répondre. En effet, c’est une sensation plutôt que quelque chose de tangible ou même de logique. J’essaie souvent de comparer cela aux moteurs de voiture, car cela parle plus aux gens ; mais n’étant pas moi-même amateur d’automobiles, j’atteins vite mes limites dans la discussion. Malgré la course à la précision et aux certificats chronométriques, ce n’est pas tant la performance qui me touche même si j’attends un minimum de mes garde-temps. C’est plutôt la beauté du mouvement et l’attention portée aux détails, pourtant invisibles aux yeux des autres une fois la montre au poignet. Un peu comme si l’on cachait un trésor, d’autant plus lorsque la montre est sobre et paraît quelconque.

Personnalités… Comment vous imaginez-vous dans dix ans ?

Les projets en cours vont bon train et de très belles choses se dessinent. À court terme, l’e-commerce demeure ma priorité, sans pour autant oublier Le Petit Poussoir, que je continuerai à développer. À moyen terme, ce sera la création de petites marques afin de me faire plaisir et surtout de faire mes armes. Puis à long terme la création d’une marque d’entrée de gamme de luxe. Dans la même veine que plusieurs marques allemandes que j’affectionne tout particulièrement, mais avec un ADN français. Trop peu de jeunes marques françaises font écho, et je rêve donc d’en créer une qui résonnera. C’est un rêve, certes, mais qui à force de travail peut amplement devenir réalité, j’en suis convaincu. Seules les proportions varieront.

Nous espérons que la création française sera à la hauteur des attentes de Ludovic… Retrouvez-le sur son blog et suivez-le sur Facebook, Instagram et Twitter.

Haut de page