>

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2017 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Un pont entre passé, présent et futur
Points de vue

Un pont entre passé, présent et futur

mardi, 08 novembre 2016
Fermer
Editor Image
Franco Cologni
Président du Comité Culturel de la FHH

“Le talent nécessite toujours de l’effort, de l’engagement, des heures passées à perfectionner un geste qui devient, jour après jour, un don.”

Entrepreneur dans l’âme, Franco Cologni, pourtant homme de lettres, s’est rapidement lancé dans les affaires pour devenir un personnage clé du groupe Richemont.

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Dans un “Temps en mutations” – thème du Forum de la Haute Horlogerie 2016 –, on ne saurait faire fi des valeurs qui ont traversé les siècles et qui représentent autant d’ancrages dans la perplexité ambiante. Allocution de M. Franco Cologni, président du Conseil Culturel de la Fondation de la Haute Horlogerie, à l’ouverture du Forum.

« Panta rhei » (« tout s’écoule »), disait le philosophe grec Héraclite. Mais il convient de se demander où et d’où tout s’écoule. Lorsqu’on parle de mutations, on pense souvent au processus de transformation en soi, sans prendre en compte le point de départ et surtout le point d’arrivée. Autrement dit, on s’interroge sur un présent qui prend des formes imprévues, mais on oublie que ce que nous voyons aujourd’hui est le fruit de ce que nous avons construit dans le passé et que ce que nous observerons demain est déjà en train de prendre corps sous nos yeux.

Le temps des mutations n’est donc pas dans l’instant. Les amateurs d’instantanéité disent que le présent est le seul temps qu’il nous est donné de vivre, mais notre pensée nous permet d’aller bien au-delà. Elle nous permet de revivre le passé mais aussi de prévoir l’avenir : car toute mutation est précisément un processus qui se décide entre passé et futur. Processus que nous sommes appelés à observer et peut-être à gérer, ou du moins à influencer. Rappelons-nous ceci : le futur prend naissance dans la mémoire du passé.

Il est plus que jamais nécessaire de réfléchir à ce qui est intemporel, autrement dit iconique, éternel, et à ce qui ne l’est pas.

Aujourd’hui plus que jamais, la Haute Horlogerie s’interroge sur les mutations en train de modifier profondément l’aspect et peut-être même le code génétique de notre monde. Pourquoi ? Après tout, nous pourrions nous contenter de ce que nous disent les analystes. Nous pourrions jeter un coup d’œil sur les considérations des sociologues et des politologues. Nous pourrions nous limiter à prendre acte des forces qui entrent en jeu et continuer de travailler sur nos cadrans, nos complications, nos stratégies à court terme et nos modestes visions. Mais comme le disait le Pape à Napoléon : « Non possumus », « nous ne pouvons pas ».

Parce que la Haute Horlogerie est un univers qui vit de valeurs et parce que ce sont ces valeurs que nous devons conserver. S’il est aujourd’hui question de mutations, il est plus que jamais nécessaire de réfléchir à ce qui est intemporel, autrement dit iconique, éternel, et sur ce qui ne l’est pas ; à ce qui peut et doit changer et à ce qui, en revanche, doit rester fidèle à soi-même ; à ce qui doit devenir global et à ce qui, à l’inverse, doit demeurer heureusement local.

Ce n’est qu’à l’aide d’une vision claire de ces valeurs auxquelles nous croyons – et de leur évolution – que nous saurons comprendre cette autre mutation aussi profonde que difficile à suivre, celle du client. Le client requiert de nous des valeurs absolues, des garanties que nous voulons et devons lui donner. Au fond, le client prétend obtenir non seulement une montre qui dure pour la vie mais plus encore : qu’elle soit une valeur à transmettre.

Nous étions sceptiques, devenons curieux !

Les clients plus jeunes recherchent aussi de telles valeurs. Ou plutôt : ce sont surtout les clients plus jeunes qui savent que rien n’est immobile ni immuable. Par conséquent, nous devons tenter d’expliquer ces concepts d’intemporel, du durable, d’iconique et de précieux. Nous devons être capables de transmettre cette idée du temps qui leur permettra, dans leur perplexité, d’avoir une conception claire de ce qui ne change pas et qui a de la valeur. C’est le seul moyen de parvenir à faire face à cette incertitude permanente.

Si la bourgeoisie disparaît, si la richesse se concentre, si la pauvreté se répand, si les valeurs s’effritent, le monde de la Haute Horlogerie sait qu’il ne peut se contenter de regarder tourner des aiguilles qui tranchent à la façon d’un bistouri tout ce qui a été édifié pendant toutes ces années. Nous devons fournir une réponse adéquate à cette soif d’authenticité : nos valeurs nous aident à rallier le futur sans nous faire écraser dans le temps présent. « Carpe diem », suggérait Horace : il faut saisir l’instant. Ce Forum nous aidera à saisir le temps présent pour comprendre, avec plus de confiance et moins de crainte, un futur qui est déjà en train de changer en ce moment précis. Comme il peut également nous aider, je l’espère, à changer d’attitude. Nous étions sceptiques, devenons curieux !

www.hhforum.org

Haut de page
Economie
Les exportations horlogères en nette hausse
vendredi, 23 juin 2017
La rédaction
2 min de lecture
3
La Fondation Louis Vuitton
Culture
L’horlogerie ou la tentation de l’art – VII
vendredi, 23 juin 2017
11 min de lecture
5
GeorgeClooney
Histoires de montres
George Clooney, ses montres, ses motos, ses amours …
mercredi, 02 mars 2016
Frank Rousseau
11 min de lecture
Histoire & Pièces d'exception
La Rolex « Paul Newman » ou l’inestimable cool horloger
lundi, 07 décembre 2015
Louis Nardin
6 min de lecture
5