>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Urwerk – Intelligence mécanique
Nouveautés

Urwerk – Intelligence mécanique

vendredi, 9 septembre 2016
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

Vous pensiez tout savoir sur l’EMC TimeHunter « X-Ray » ? Dans cette édition limitée à 15 exemplaires, Urwerk livre tous les secrets de cette montre mécanique de précision dotée d’un module d’évaluation interne… électronique.

Présentée pour la toute première fois en 2013, le concept de l’EMC a remporté les prix les plus prestigieux de la branche horlogère. Sur simple action d’un bouton-poussoir, le possesseur d’une EMC TimeHunter est renseigné sur l’exactitude de marche et l’amplitude de sa montre. Mieux encore, il peut la régler pour atteindre les meilleures performances chronométriques.

« Nous avons mis au point l’un des systèmes les plus fiables de régulation d’une montre 100% mécanique » explique Felix Baumgartner, maître-horloger et co-fondateur de la maison horlogère Urwerk. « Nous avons ajouté de l’intelligence à une pure mécanique. Et cette intelligence prend naissance dans l’interactivité, ce dialogue qui relie le propriétaire d’une EMC TimeHunter à sa montre ». Il ajoute « Pour l’EMC TimeHunter, nous avons conçu et développé en interne notre mouvement axé sur la performance chronométrique avec un balancier atypique, et un double barillet pour une stabilité optimale. Puis nous avons « greffé » sur cette pure mécanique, un contrôle électronique qui renseigne son propriétaire sur les performances de sa montre. Fort de ces informations, ce dernier peut désormais piloter son EMC, ajuster son réglage pour une précision à la seconde près. »

Urwerk EMC TimeHunter X-Ray
Urwerk EMC TimeHunter X-Ray

La TimeHunter X-Ray se présente comme un garde-temps d’une grande lisibilité avec un cadran central dédié aux heures et minutes et équipé d’aiguilles noires revêtues de Super-Luminova blanc pour un contraste encore plus marqué. Viennent s’y ajouter le disque rotatif indiquant les secondes – à 1 h – et la réserve de marche à son opposé – à 7 h. À sa gauche – à 10 h – un cadran d’indications de performance de l’EMC TimeHunter affiche sur demande sa précision (+/- 15 secondes par jour) ainsi que l’amplitude de son balancier. Visible au dos de la montre, à travers une glace saphir, le mouvement maison et sa vis de réglage, l’un des points névralgiques de cette montre. Pour Martin Frei, co-fondateur d’Urwerk et directeur artistique de la marque « ce sont deux mondes diamétralement opposés qui cohabitent dans ce boîtier et qui s’observent au dos de la montre. Les circuits électroniques jouxtent la plus belle des mécaniques. Cette vision attise l’envie d’en savoir plus, de décrypter le fonctionnement de cette pièce atypique. C’est ce même concept qui est désormais également accessible sur la face de la montre. La TimeHunter X-Ray ne cache rien, ses rouages, son mécanisme, ses composants électroniques, toutes ses actions les plus confidentielles se déroulent sous les yeux de son propriétaire. »

La TimeHunter X-Ray entérine l’avènement de la montre 100 % mécanique perfectionnée par des fonctions électroniques. Une montre qui met son possesseur au premier rang en lui donnant un rôle actif la quête de la performance parfaite.

Haut de page