>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Urwerk ne fait qu’un avec les Avengers
Actualités

Urwerk ne fait qu’un avec les Avengers

Thursday, 06 June 2019
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Tony Stark alias IronMan, le héros sauveur de l’humanité dans « Avengers : the Endgame », a choisi pour son poignet les UR-105 CT Iron et UR-111C Black Cobra d’Urwerk.

Depuis sa sortie en avril dernier, Avengers : Endgame multiplie les records : plus grand lancement mondial, plus importante sortie aux USA, plus grand hit en Chine… Urwerk est donc particulièrement fier de faire partie de cette aventure. Invité par Robert Downey Jr à rejoindre le casting des héros Avengers dès le tournage de Spiderman : Homecoming en 2017, Urwerk a su depuis tisser des liens amicaux avec la star. C’est ainsi que la marque horlogère indépendante est à nouveau partie prenante du dernier opus Avengers.

Robert Downey Jr portant la UR-111 « Black Cobra » lors de la Première de « Avengers : Endgame » à Los Angeles
Robert Downey Jr portant la UR-111 « Black Cobra » lors de la Première de « Avengers : Endgame » à Los Angeles

Robert Downey Jr alias Tony Stark ou IronMan arborait donc fièrement la UR-111 « Black Cobra » lors de la Première du film à Los Angeles. Cette montre mécanique dévoilée par Urwek lors du salon horloger Baselworld est une série limitée de 25 pièces. Elle fait partie de la collection « Projets Spéciaux » de la marque, en marge de son emblématique indication des heures satellite. La UR-111C avec son double affichage des minutes, linéaire et trainante, ses heures digitales sautantes, secondes squelettées avec transmetteur optique et couronne totalement repensée est une montre résolument futuriste.

UR-111 « Black Cobra » © Urwerk
UR-111 « Black Cobra » © Urwerk

Dans ce monde de fiction, la UR-105 CT Iron crève également l’écran. Cette montre mécanique à remontage automatique est reconnaissable entre toute. Il faut actionner la languette coulissante de la UR-105 CT pour en découvrir le mécanisme. Il s’agit ici d’une heure satellite construite sur la base d’un carrousel squeletté. Ce dernier enserre les quatre portants nécessaires à l’indication des heures. Ces satellites affichent chacun trois index et défilent tour à tour le long du rail des minutes pour un affichage du temps analytique et numérique. Une indication de la réserve de marche et une seconde digitale viennent compléter les informations présentes sur le cadran. La seconde digitale est originale. Côté verso, deux turbines contrôlent le système de remontage de la pièce. Leur ajustement se fait à l’aide d’un levier.

Haut de page