>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Urwerk – New York New York
Nouveautés

Urwerk – New York New York

mardi, 19 septembre 2017
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
3 min de lecture

« La Streamliner est une pièce minimaliste, peu de fioritures, des lignes épurées. Elle a une structure très verticale. Elle s’allonge à l’infinie. Je visualisais l’Empire State Building, le Chrysler Building, le Comcast building en la couchant sur le papier. » Voici la UR-105CT présentée par Martin Frei.

La UR-105 CT est tout d’abord un bel objet, plein, qui tient dans le creux de la main. Sa forme originale est un remarquable octogone parcouru de stries profondes sur toute la longueur. Anguleuse, géométrique, symétrique, on ressent fortement ici les influences du style Art Déco.

Il faut actionner la languette coulissante de la UR-105 CT pour découvrir le mécanisme de cette montre. Il s’agit ici d’une heure satellite construite sur la base d’un nouveau carrousel squeletté. Ce dernier enserre les quatre portants nécessaires à l’indication des heures. Ces satellites affichent chacun trois index et défilent tour à tour le long du rail des minutes pour un affichage du temps analytique et numérique. « La UR-105 CT est une montre d’un style évolutif. Fermée, elle est d’une sobriété étonnante, seule l’indication de l’heure est alors visible. L’esthétique de la pièce se suffit à elle-même. Ouverte, c’est une plongée dans une ambiance très métallique. C’est assez froid. Vous pouvez y percevoir une notion de vitesse, une recherche d’efficacité. Le carrousel de la Streamliner a été entièrement repensé. Il est ultra-light, ultra-performant, ultra-résistant », déclare Felix Baumgartner.

Urwerk UR-105CT Streamliner
Urwerk UR-105CT Streamliner

Une indication de la réserve de marche et une seconde digitale viennent compléter les informations présentes sur le cadran. La seconde digitale est particulièrement remarquable. Elle affiche les dizaines de secondes. La pièce a été usinée grâce au procédé de photolithographie. Pour rendre cet élément aussi aérien que possible, chaque marqueur des secondes a été squeletté. Son poids est ainsi inférieur à 0.10 grammes.

Urwerk UR-105CT Streamliner
Urwerk UR-105CT Streamliner

Côté verso, deux turbines contrôlent le système de remontage de la pièce. Leur ajustement se fait à l’aide d’un levier. En position « FULL », le moindre mouvement est exploité pour le réarmement du ressort du barillet. Sur mode « STOP », le système de remontage est désactivé, la UR-105 se recharge alors manuellement par le biais de sa couronne. Une troisième position intermédiaire « RED. » (pour REDUCED) modère le remontage évitant ainsi une tension excessive du ressort de barillet.

Urwerk UR-105CT Streamliner
Urwerk UR-105CT Streamliner

C’est donc une plongée dans le New York de leur jeunesse que nous proposent donc ici Felix Baumgartner et Martin Frei, des hauteurs des buildings à la plongée dans le métro, c’est une ville sous ses différentes facettes qu’ils nous donnent à découvrir, à bord de leur Sreamliner.

Haut de page