>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Vacheron Constantin réalise une American 1921 comme en… 1921
Histoires de montres

Vacheron Constantin réalise une American 1921 comme en… 1921

mercredi, 26 mai 2021
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
5 min de lecture

Pour les 100 ans de sa montre emblématique American 1921, Vacheron Constantin a décidé de recréer la montre à l’identique, selon les techniques utilisées il y a exactement un siècle. Une démarche de 15 mois sans concession qui a nécessité la création d’outils spécifiques et la mise en œuvre de savoir-faire oubliés, après une immersion dans les stocks et les archives de la Maison.

En horlogerie, il en va de même que dans l’Antiquité : les anciens, respectés pour leur sagesse, avaient (toujours) raison. « L’histoire est la lumière de la vérité », disait Cicéron. Une maxime parfaitement prise au sérieux chez Vacheron Constantin, qui s’est lancé dans une entreprise aussi singulière que passionnante : recréer son American 1921 à l’identique avec les mêmes outils et les mêmes techniques qu’il y a un siècle. Si Paris valait bien une messe pour Henri IV, le centenaire de cette montre emblématique de la manufacture genevoise valait bien ce projet un peu fou. D’autant que ce modèle réalisé à l’aube des Années folles, avec son affichage en diagonale et couronne décentrée, colle parfaitement aux codes d’une Maison pour qui le classicisme doit toujours se décliner avec un brin de fantaisie (classic with a twist). Les aficionados étasuniens seront d’ailleurs les premiers à pouvoir admirer cette American 1921 et la comparer à l’original. Ces deux pièces seront assurément le « clou » de l’exposition prévue pour l’ouverture mi-juin de la nouvelle boutique Vacheron Constantin sur la 57e Rue à New York, une célébration qui marque la présence de la Maison depuis 1831 en terre américaine.

American 1921 Pièce Unique (de 2021) et pièce de patrimoine de 1921 © Vacheron Constantin
American 1921 Pièce Unique (de 2021) et pièce de patrimoine de 1921 © Vacheron Constantin

De nos jours, très peu de manufactures peuvent prétendre avoir les capacités de se lancer dans une telle aventure, ne serait-ce que pour des questions de longévité. Pour s’en rendre compte, il suffit de mentionner la magnifique saga « Naissance d’une montre » initiée par Philippe Dufour, Robert Greubel et Stephen Forsey visant à préserver et transmettre les savoir-faire horlogers traditionnels via la réalisation ex nihilo d’une montre selon les techniques d’antan. Il aura en effet fallu pas moins de six ans à l’heureux élu Michel Boulanger pour mener à bien cette tâche titanesque devant déboucher sur une série limitée de 10 pièces. C’est dire la hauteur de la montagne à gravir. À l’avantage toutefois de Vacheron Constantin, la manufacture ne partait pas de rien, tant s’en faut. Dans sa manche, deux atouts majeurs que sont ses départements Patrimoine et Restauration, le socle sur lequel reposait la faisabilité de ce projet considéré comme « un défi technique et humain émaillé de découvertes empiriques, notamment sur des méthodes horlogères oubliées », selon les termes de Christian Selmoni, Directeur Style et Patrimoine chez Vacheron Constantin.

American 1921 Pièce Unique (fabrication du mouvement) © Vacheron Constantin
American 1921 Pièce Unique (fabrication du mouvement) © Vacheron Constantin

Au sein de Vacheron Constantin, une Maison portée sur les fonts baptismaux en 1755, faut-il le rappeler, le département Patrimoine est la mémoire vivante de la manufacture, en charge d’archives uniques dans la profession de par leur profondeur et leur richesse. C’est également le département Patrimoine qui gère la collection privée Vacheron Constantin, constituée de 1’400 pièces vintage et 800 machines et outils d’époque, un trésor inestimable pour ce projet American 1921. De plus, Vacheron Constantin pouvait se baser non pas seulement sur ses documents d’archive mais également sur un modèle original de l’American 1921 détenu dans sa collection, une des 24 pièces produites à l’époque. Même constat avec le département Restauration, le « joyau caché » de la manufacture comptant 12 spécialistes qui font des miracles dans l’entretien et la réparation de tout garde-temps Vacheron Constantin, quelle que soit sa date de production. À son actif, un autre trésor de guerre constitué de centaines de milliers de composants d’origine, patiemment stockés au fil des décennies.

American 1921 Pièce Unique (fabrication du mouvement) © Vacheron Constantin
American 1921 Pièce Unique (fabrication du mouvement) © Vacheron Constantin

Tout a donc commencé par un travail de documentation dans les archives maison, travail mené en parallèle avec le démontage de la pièce d’origine dont les 115 composants du calibre 11 ligne Nouveau ont été dûment modélisés. Sur cette base, les « spéléologues » de l’atelier Restauration se sont penchés sur leur stock de petites boîtes pour en extraire des fournitures d’époque, généralement des ébauches, susceptibles d’entrer dans la composition du nouveau mouvement. Au final, la recherche a été plutôt fructueuse, car seuls la platine et les ponts ont dû être recréés. Commence alors le travail de terminaison et de calibrage des composants sur des machines et avec des outils d’époque avant de pouvoir considérer l’assemblage. Et les difficultés ne manquent pas, notamment avec le sertissage des rubis ou la décoration en « côte unique » du mouvement selon des techniques aujourd’hui disparues. Au menu : le bricolage des machines à disposition, la création de certains outils ancestraux et une patience de bénédictin qui aura quand même usé 4 des 5 kits produits pour la recréation de cette American 1921. À part la platine et les ponts, tout comme le boîtier en or jaune, le cadran en émail Grand Feu, les boucle et bracelet également refaits à l’identique, tout est d’époque.

American 1921 Pièce Unique (fabrication du boîtier et de la couronne) © Vacheron Constantin
American 1921 Pièce Unique (fabrication du boîtier et de la couronne) © Vacheron Constantin

Entre la documentation et la réalisation de cette pièce, il aura ainsi fallu 15 mois de travail aux équipes de Vacheron Constantin. Le résultat est d’ailleurs suffisamment confondant pour qu’il soit pratiquement impossible de distinguer la pièce centenaire de la néonatale. Grande gagnante de cette opération introspective, l’Horlogerie avec un grand « H ».

Haut de page