>SHOP

Restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2018 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Vacheron Constantin signe chez Abbey Road Studios
Evénements

Vacheron Constantin signe chez Abbey Road Studios

mardi, 11 septembre 2018
Fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Dans le prolongement de sa nouvelle campagne « One of not many », Vacheron Constantin annonce un partenariat avec les Studios Abbey Road de Londres. C’est là que la Maison a orchestré le lancement international de sa collection Fiftysix® avec la présentation d’un nouveau modèle à tourbillon.

Pour tous les « fans de sixties », Abbey Road est un nom mythique. Cette rue londonienne a en effet donné son titre au dernier album des Beatles et, par la force des choses, au studio EMI, sis au numéro 3, où les « Fab Four » ont enregistré pratiquement toutes leurs chansons entre 1962 et 1969. Abbey Road ne saurait d’ailleurs se limiter aux seuls Beatles tant le studio a vu défiler les sommités de la musique « pop », des Pink Floyd aux Rolling Stones, de Radiohead à Oasis, sans oublier l’enregistrement des bandes originales de films aussi célèbres que Le Seigneur des anneaux, Harry Potter ou Les Aventuriers de l’Arche perdue. Vacheron Constantin ne pouvait ainsi rêver meilleur endroit pour le lancement international de sa collection Fiftysix®, une nouvelle gamme dévoilée en début d’année au Salon International de la Haute Horlogerie (SIHH) de Genève qui s’inspire précisément d’un modèle datant de ces années où le rock’n’roll prend son envol.

Régie S3 du studio Abbey Road
Régie S3 du studio Abbey Road

Rien de fortuit toutefois dans la présence de Vacheron Constantin à Londres pour célébrer sa ligne Fiftysix® dans la mesure où la Maison annonçait conjointement un nouveau partenariat conclu avec les Studios Abbey Road. « La musique est un incroyable vecteur d’émotions qui est universel comme le sont nos montres, expliquait Louis Ferla, CEO de Vacheron Constantin. En accentuant notre présence dans l’univers de la musique, nous ne pouvions rêver d’un partenaire plus approprié que les Studios Abbey Road. Notre collaboration ouvre des possibilités infinies de création. » Cette annonce de partenariat fait suite au lancement de la nouvelle campagne de la marque baptisée « One of not many ». Et pour l’incarner, la manufacture a notamment fait appel à deux musiciens, James Bay et Benjamin Clementine, tous deux précisément associés à la dernière collection en date de la manufacture.

Fiftysix Tourbillon © Vacheron Constantin
Fiftysix Tourbillon © Vacheron Constantin
Tourbillon extra-plat

C’est donc la ligne Fiftysix® qui était à l’honneur en cette journée dédiée à la musique et à la précision. Et comme Vacheron Constantin ne pouvait résolument arriver les mains vides, elle en a profité pour présenter une extension de gamme avec la Fiftysix® Tourbillon qui marque l’entrée d’une pièce à complication dans la collection. Le modèle se distingue par sa finesse grâce au calibre automatique 2160 séquencé à 18’000 alternances/heure, le premier du genre développé par Vacheron Constantin, que l’on retrouve dans la Patrimony Traditionnelle de cette année, d’une épaisseur d’à peine 6 mm obtenue grâce à une masse oscillante périphérique. Et comme chez Vacheron Constantin on ne saurait faire abstraction d’une croix de Malte en guise de signature, on la retrouve parfaitement symbolisée au niveau de la cage du tourbillon.

La manufacture s’est résolument lancée sans un style urbain et rétrocontemporain avec la collection Fiftysix®, présentée initialement avec trois modèles.

Dévoilée au dernier SIHH, la collection Fiftysix® s’inspire d’un modèle historique de la Maison datant de 1956 : la référence 6073. Il s’agissait alors d’une des premières montres dotées d’un calibre automatique, qui plus est logé dans une boîte étanche, une autre rareté dans les années 1950. La manufacture s’est donc résolument lancée sans un style urbain et rétrocontemporain avec cette nouvelle gamme présentée initialement avec trois modèles, tous fidèles à la pièce d’origine avec références à la croix de Malte, glace « box », cadran à secteurs et motorisation automatique. Lors du lancement de la gamme, on a ainsi pu découvrir une montre automatique trois aiguilles date équipée du nouveau calibre 1326, un calendrier complet avec phases de lune de précision (calibre 2460 QCL/1) et enfin un modèle jour/date et réserve de marche (calibre 2475 SC/2). À noter que pour la première fois de son histoire Vacheron Constantin présentait ces trois garde-temps conjointement version or et version acier.

Haut de page