>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Vacheron Constantin, une démonstration de savoir-faire
Nouveautés

Vacheron Constantin, une démonstration de savoir-faire

jeudi, 23 juillet 2020
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Lors du récent Watches & Wonders digital 2020, Vacheron Constantin présentait une vaste palette de nouveautés, certaines véritablement exceptionnelles dans l’univers Les Cabinotiers. Quelques semaines plus tard, elle réitérait l’exercice dans sa boutique genevoise. Rencontre.

En Suisse, la levée du confinement a donné l’occasion à quelques rares marques horlogères de présenter « physiquement » leurs nouveautés de l’année. Vacheron Constantin fait partie de celles-là. Elle fait surtout partie des Maisons qui ont été les plus « prolixes » malgré l’apathie des marchés, synonyme d’une offre 2020 riche et variée. Leitmotiv de la marque en cette année troublée : l’imagination, « gage de créativité et d’innovation technique comme esthétique », comme est venu le rappeler Christian Selmoni, Directeur Style et Héritage au sein de la Maison. Après avoir tenu son stand virtuel lors du salon numérique Watches & Wonders fin avril, Vacheron Constantin a en effet tenu à réitérer l’exercice dans sa boutique genevoise, question de rappeler que montre en main la séduction est plus convaincante.

Christian Selmoni, Directeur Style et Héritage © Vacheron Constantin
Christian Selmoni, Directeur Style et Héritage © Vacheron Constantin

« Personnellement, j’ai trouvé l’expérience numérique de Watches & Wonders très enrichissante, explique Christian Selmoni. À cette occasion, j’ai eu des contacts directs avec des clients et collectionneurs impossibles à rencontrer dans d’autres conditions. Il manque le contact physique avec le produit, certes essentiel, mais contrairement à ce que l’on pourrait penser, les outils numériques permettent une certaine proximité avec le client. Pour Vacheron Constantin, il était de la première importance, malgré le contexte dramatique, de présenter ses nouveautés. Il s’agit là d’un acte de foi. » Celui-ci s’est donc répété quelques semaines plus tard avec, en exergue, les pièces exceptionnelles Les Cabinotiers appartenant à la thématique « La Musique du temps ». « Depuis quelques années, nous assistons à une certaine polarisation de l’horlogerie avec, d’un côté, une demande très forte pour des pièces abordables et, de l’autre, un engouement sans précédent pour des montres personnalisées voire sur mesure, poursuit Christian Selmoni. Pour des pièces hyper exclusives. C’est précisément ce à quoi nous voulons répondre avec Les Cabinotiers. »

Les Cabinotiers Les oiseaux chantant Colibri © Vacheron Constantin
Les Cabinotiers Les oiseaux chantant Colibri © Vacheron Constantin

D’abord réservé aux commandes spéciales, le département Les Cabinotiers créé en 2015 a élargi ses activités au fil des ans pour également créer de son propre chef des garde-temps parmi les plus complexes de l’horlogerie contemporaine quand ils ne font pas honneur à la splendeur des métiers d’art. C’est aux deux catégories qu’appartiennent les pièces de cette année : hymne aux métiers d’art pour les quatre montres Les Oiseaux chanteurs aux cadrans en peinture miniature et émail champlevé et consécration mécanique pour les pièces uniques « Ode à la musique » et « Tempo ». La première accueille en effet 19 fonctions animées par 600 composants tandis que la seconde affiche 24 complications mises en œuvre par 1’163 composants, ce qui en fait la montre-bracelet la plus complexe jamais sortie des ateliers de la manufacture genevoise.

Les Cabinotiers Grande Complication astronomique à sonnerie Ode à la musique © Vacheron Constantin
Les Cabinotiers Grande Complication astronomique à sonnerie Ode à la musique © Vacheron Constantin

Conformément à la thématique de base de La Musique du temps, ces deux chefs-d’œuvre d’horlogerie recèlent un mécanisme de répétition minutes. À cela s’ajoute la gamme quasi complète des complications astronomiques, « parce que ces fonctions sont personnalisables selon le lieu de résidence du propriétaire et ses particularités locales, précise Christian Selmoni. Ce qui est fortement apprécié ». On n’oubliera pas davantage un régulateur à tourbillon et un chronographe à rattrapante pour pimenter la complexité de la Tempo, montre double face comme sa « consœur », qui peut d’ailleurs se porter indifféremment côté recto ou côté verso via une inversion aisée des attaches du bracelet.

Les Cabinotiers Grande Complication chronographe à rattrapante Tempo © Vacheron Constantin
Les Cabinotiers Grande Complication chronographe à rattrapante Tempo © Vacheron Constantin

Ce bref descriptif ne rend certes pas honneur au travail de longue haleine réalisé sur ces pièces uniques ni toute la science horlogère nécessaire pour les concrétiser. Il n’en indique pas moins le parti pris de Vacheron Constantin. « Contrairement à la crise de 2008 qui est intervenue en pleine effervescence et qui a mis un terme à une horlogerie débridée et décomplexée, l’heure est aujourd’hui à la démonstration des savoir-faire, conclut Christian Selmoni. Les Maisons sont aujourd’hui engagées dans une démarche consistant à les valoriser pour mieux faire ressortir toute l’importance de leur patrimoine. » Dans ce registre, Vacheron Constantin a clairement une carte à jouer, voire un atout majeur dans sa manche.

Haut de page