>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2019 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Venus et Mercure
Points de vue

Venus et Mercure

vendredi, 03 septembre 2010
fermer
Editor Image
Franco Cologni
Président du Comité Culturel de la FHH

“Le talent nécessite toujours de l’effort, de l’engagement, des heures passées à perfectionner un geste qui devient, jour après jour, un don.”

Entrepreneur dans l’âme, Franco Cologni, pourtant homme de lettres, s’est rapidement lancé dans les affaires pour devenir un personnage clé du groupe Richemont.

Lire plus

CLOSE
1 min de lecture

Au premier étage de la National Gallery de Londres, il y a un magnifique tableau du Corrège, ” L’éducation de l’Amour “. Le petit Cupidon y est représenté avec le dieu Mercure et sa mère Vénus, peinte avec des ailes d’ange. Entre les milles chefs-d’œuvre du musée londonien, ce tableau pourrait très bien passer inaperçu. Une omission fort regrettable car il bien symbolise parfaitement le monde de la haute horlogerie.

La beauté : Vénus incarne le charme, le magnétisme, la perfection qui élève l’âme, raison pour laquelle Le Corrège la rend angélique plutôt que tentatrice. Dans notre domaine, beauté signifie recherche, design, esprit créatif et nouvelles expérimentations réalistes. Tous les excès de ces dernières années ont en effet été sanctionnés par la crise. Et c’est très bien.

L’amour : en horlogerie, cette passion pour la mesure du temps, pour la rythmique de la vie, s’exprime au travers de montres qui ne se limitent pas à ” donner ” l’heure mais sont bien plus l’expression d’une identité. L’amour et la passion motivent les artisans, les maîtres horlogers, les designers, les collectionneurs, en un mot tout un peuple d’aficionados.

L’échange : la présence de Mercure est tout aussi importante pour signifier la communication. L’amour et la beauté se doivent d’être efficacement partagés. Sans communication, sans participation, sans extériorisation, il n’y a pas d’amour mais seulement de l’obsession, de l’égoïsme, de l’avidité.

Haut de page