>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2021 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Zenith revisite la première montre El Primero
Nouveautés

Zenith revisite la première montre El Primero

jeudi, 3 juin 2021
Par La rédaction
fermer
La rédaction

Lire plus

CLOSE
2 min de lecture

Zenith revisite sous la forme d’un modèle Chronomaster Revival l’un des plus anciens et des plus emblématiques chronographes équipés du fameux mouvement El Primero.

En 1969, le Zenith El Primero, le premier chronographe automatique à haute fréquence, a été dévoilé. Il a fait ses débuts dans trois modèles distincts en acier inoxydable. Parmi eux, l’A385, un chronographe en acier, de forme tonneau, avec un cadran brun à effet dégradé qui frappe au premier regard. Ce fut le premier cadran « fumé » jamais réalisé dans l’industrie horlogère et pour Zenith.

Chronomaster Revival A385 © Zenith
Chronomaster Revival A385 © Zenith

Plus de 50 ans après, le temps est venu pour l’A385 de faire son grand retour sous la forme d’un modèle Chronomaster Revival. Bien davantage qu’une simple création inspirée du mode vintage, la Chronomaster Revival A385 est une reproduction réelle du modèle original de 1969 dans un exercice de « reverse engineering » de la Manufacture. En utilisant les plans originaux ainsi que les plans de production, chaque partie du boîtier de l’A385 en acier inoxydable de 37 mm en forme de tonneau, y compris les poussoirs de type pompe, est fidèle au modèle original de 1969. Les seules différences sont le verre saphir bombé au lieu d’un verre acrylique ; et le fond transparent au lieu du fond fermé du boîtier en acier massif, offrant une vue dégagée sur le mouvement chronographe El Primero 400.

Heritage 1969-1970 © Zenith
Heritage 1969-1970 © Zenith

Ce qui faisait vraiment ressortir l’A385 du lot, c’était son cadran fumé au dégradé brun avec un effet vignette qui noircit vers les bords et donne une impression de profondeur visuelle, comme si le cadran était bombé. Pour cette pièce Chronomaster Revival, Zenith a cherché à recréer les mêmes tons chauds et l’effet dégradé, presque impossible à distinguer de l’original avec son aiguille de chronographe centrale rouge et les compteurs chronographe blancs.

Haut de page