>SHOP

restez informés

Inscrivez-vous à notre newsletter mensuelle pour recevoir des infos et tendances exclusives

Suivez-nous sur toutes nos plateformes

Pour encore plus d'actualités, de tendances et d'inspiration

© 2020 - Copyright Fondation de la Haute Horlogerie Tous droits réservés

Zenith, une histoire d’aventure
Nouveautés

Zenith, une histoire d’aventure

lundi, 25 mars 2013
fermer
Editor Image
Christophe Roulet
Rédacteur en chef, HH Journal

“Vouloir est la clé du savoir.”

« Une trentaine d’années passées dans les travées du journalisme, voilà un puissant stimulant pour en découvrir toujours davantage. »

Lire plus

CLOSE
4 min de lecture

Au poignet du premier homme à avoir franchi le mur du son en chute libre, à bord des engins volants des pionniers de l’aviation, au poignet des explorateurs de la première heure en route vers les pôles, Zenith entend aujourd’hui entretenir ce monde d’émotion.

Il n’est guère de modèles chez Zenith qui ne fassent référence au riche passé de la marque, une manufacture fondée au Locle en 1865. La nouvelle Captain Winsor Annual Calendar en offre un excellent exemple. Ce modèle, développé conjointement avec Ludwig Oechslin, conservateur du Musée international d’Horlogerie du Locle, présenté cette année dans une nouvelle version, est dans l’exact prolongement d’une ligne datant de 1952. Son nom fait d’ailleurs clairement référence au monde de la mer, pour lequel Zenith avait développé en son temps des chronomètres de marine dont la fiabilité avait fait sa réputation.

Ces fameux chronomètres de marine sont également à la source de la gamme Christophe Colomb dotée du Gravity Control, un système permettant de maintenir constamment l’organe régulateur et l’échappement dans une position horizontale. Cette année, Zenith est allé encore un pas plus loin avec son Academy Christophe Colomb Hurricane, doté d’une transmission fusée-chaîne et de son fameux El Primero battant à 36 000 alternances/heure. Avec ce garde-temps, Zenith veut répondre à trois problèmes lancinants de l’horlogerie, à savoir la précision grâce à son calibre à haute fréquence, les effets néfastes de la gravité terrestre via son Gravity Control et les variations d’isochronisme neutralisées par une transmission à force constante. Pour Jean-Frédéric Dufour, « il s’agit là d’une démonstration de notre savoir-faire, une sorte de Graal horloger. Mais, plus important encore, cette pièce incarne la philosophie de la marque consistant à se dépasser sans cesse pour trouver de nouvelles solutions en termes de fiabilité et de précision » .

Les femmes à l’honneur

Ce n’est donc pas un hasard si l’on retrouve Zenith au côté de Felix Baumgartner, premier homme à avoir franchi le mur du son en chute libre. Jean-Frédéric Dufour : « Ce dernier record auquel nous avons participé s’inscrit dans l’histoire de toutes les aventures auxquelles notre marque a pu prendre part, comme le premier vol sur la Manche en 1909 ou les découvertes des pôles Nord et Sud. » L’an dernier, la manufacture avait ainsi fait une large part à la mesure du temps taillée pour les airs, notamment avec une fort remarquée Pilot Montre Aéronef Type 20 équipée de calibres 5011 datant de 1956 retrouvés dans les méandres de la manufacture. Il est évident que Zenith ne pouvait en rester là. La Maison présente donc à Baselworld 2013 une extension de cette gamme enrichie de plusieurs complications et dans des proportions plus « portables » face au premier modèle d’un diamètre de 57 mm. Toutes sont dotées d’un El Primero « dans ce style inimitable des instruments de vol Zenith », comme le précise Jean-Frédéric Dufour.

À noter également pour cette année, un effort particulier envers la clientèle féminine, placée sous la nouvelle identité visuelle de la marque, qui représente la dernière pierre de la reconstruction de Zenith. Persuadé que l’amour de la belle mécanique n’est vraiment plus un apanage masculin, Zenith étoffe son offre destinée aux femmes avec des modèles classiques, Pilot et un Chronographe Star, dessiné et pensé exclusivement pour les poignets de la gent féminine. Signe des temps, depuis l’arrivée de Jean-Frédéric Dufour à la tête de la Maison en 2009, celle-ci a connu une croissance de l’ordre de 30 % par année, comme elle le laisse entendre. L’extension exclusive de la marque est donc aussi au programme en 2013 avec l’ouverture d’une 14e et d’une 15e boutique et la dernière phase de rénovation de sa manufacture du Locle. En point d’orgue pour septembre, un tout nouveau Chronographe El Primero révolutionnaire. Zenith poursuit l’aventure.

Haut de page